Publicité.



Recrudescence des braquages : des vigiles pour sécuriser les agences postales


Publié le Jeudi 1 Novembre 2012 à 21:48 l Actualisé le 01/01


Les agences postales sont la cible de plusieurs équipes de malfaiteurs dans la région du Havre. Des agents de sécurité vont être déployés pour en assurer la sécurité temporairement (document Google Maps)

Face à la recrudescence des attaques à main armée dans le secteur du Havre, la direction de la Poste de Seine-Maritime a décidé de renforcer temporairement la sécurité dans ses agences postales. Un plan d'action a été décidé visant à déployer des agents de sécurité dans les vingt-trois agences du Havre et de la région. Il s'agit, dans un premier temps, de rassurer le personnel de la Poste mais également les clients qui sont souvent les "otages" bien malgré eux de ces braquages, parfois violents et tout cas toujours très traumatisants pour les victimes.


Droit de retrait


Devant la montée de cette violence, et après les deux derniers hold-up commis tout récemment à la banque postale de la rue Gustave-Brindeau au Havre et à l'agence postale d'Harfleur, les employés ont décidé, à l'appel de leurs syndicats, d'exercer leur droit de retrait. C'est-à-dire qu'ils ont refusé de prendre leur service mardi dernier en début d'après-midi. Un mouvement d'humeur qui a fait réagir la direction de la Poste, dans le sens souhaité par les postiers, à savoir le renforcement de leur sécurité au moins jusqu'après les fêtes de fin d'année avec le déploiement de vigiles dans les vingt-trois bureaux. "Il s'agit d'une mesure temporaire", a précisé la direction de la Poste, à notre confrère paris-normandie.fr.


Les mêmes équipes ?


S'agissant d'établissements financiers, le service régional de police judiciaire (SRPJ de Rouen s'est vu confier le soin de mener les investigations. Pour les enquêteurs, il ne semble faire guère de doute : ces hold-up sont l'oeuvre de mêmes équipes, plus ou moins identifiées dans la région du Havre. Encore faut-il parvenir à les confondre. Les témoignages et signalements recueillis auprès des victimes, et l'examen, dans certains cas, des vidéosurveillances, devraient être d'un grand secours aux policiers.


Rémy Lebel







EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE