Publicité.



Quatre cambrioleurs (le plus jeune a 14 ans) arrêtés après une série de méfaits autour de Rouen


Publié le Vendredi 14 Mars 2014 à 21:50 l Actualisé le 14/03 - 22:53


Le moindre indice retrouvé sur la scène d'un vol par effraction peut être déterminant pour la suite d'une enquête (Photo d'illustration)
Le moindre indice retrouvé sur la scène d'un vol par effraction peut être déterminant pour la suite d'une enquête (Photo d'illustration)
SEINE-MARITIME - Le premier avait été interpellé fin octobre 2013, ses trois complices viennent à leur tour d'être déférés devant la justice à Rouen. Les quatre adolescents, âgés entre 14 et 18 ans, sont soupçonnés d'une série de vols par effraction commis au préjudice de sociétés de l'agglomération rouennaise.

Les faits remontent au week-end du 25 et 26 octobre 2013. Cette nuit-là, les locaux de la Communauté d'agglomération de Rouen -Elbeuf - Austreberthe  (Créa) à Duclair, ceux d'ERDF à La Vaupalière et de Dailly Traiteur à Isneauville ont été fracturés. A la Créa, les voleurs ont dérobé trois ordinateurs, à ERDF une vingtaine d'ordinateurs tandis que chez Dailly Traiteur ils ont fait main basse sur un lot de tickets restaurant.

Il vole et incendie un camion nacelle

L'enquête avait permis aux gendarmes de la compagnie de retracer leur périple et de retrouver, entre autres, une Renault Mégane que la bande avait dérobée puis abandonnée ensuite à Petit-Quevilly. Les individus étaient revenus la nuit suivante chez Dailly Traiteur. Ils en étaient repartis au volant d'un camion nacelle qui a été découvert plus tard incendié probablement pour faire disparaître toute trace d'empreinte.

Quatre autres sociétés de la région ont également été fracturées durant ce même week-end, selon le même mode opératoire. Des bouteilles de champagne et d'autres objets avaient été volés.

Un groupe d'enquête anticambriolage est créé

La gendarmerie avait réagi rapidement en créant un Groupe d'enquête de lutte anticambriolage (Gelac). Une structure d'enquête qui a mobilisé d'importants moyens humains, en particulier des unités issues de la compagnie de Rouen (brigades de proximité et brigade de recherches) et le peloton de surveillance et d'intervention (PSIG) d'Yvetot.

Les services de police de Rouen ont indirectement contribué à identifier les suspects. L'un d'eux avait été placé en garde à vue fin d'octobre après avoir été contrôlé en possession de tickets restaurant provenant du cambriolage chez Dailly Traiteur, quelques jours plus tôt. Ses complices viennent, eux, d'être interpellés par les hommes du Gélac qui sont allés les chercher chez eux mercredi matin 12 mars, à Rouen et Bois-Guillaume.

Des briquets et des sucreries saisis chez eux

Lors des perquisitions, les enquêteurs ont saisi au domicile de l'un des adolerscents un stock de briquets, des sucreries et autres marchandises dérobés lors d'un vol par effraction dans un magasin Cocci Market sur la rive gauche de Rouen.

Les mis en cause qui sont âgés de 14, 16 et 18 ans ont été remis en liberté sur instruction du parquet de Rouen. Ils devront répondre ultérieurement de ces méfaits devant la justice. 





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE