Pugilat à la Maison du rugby à Grand-Quevilly : trois blessés, cinq gardes à vue


Publié le Dimanche 18 Mai 2014 à 11:35 l Actualisé le 18/05 - 18:40


SEINE-MARITIME. Cinq jeunes gens, âgés entre 19 et 24 ans, sont en garde à vue ce dimanche matin à l'hôtel de police de Rouen. Ils sont entendus dans le cadre d'une enquête ouverte dans le courant de la nuit de ce samedi à dimanche "pour violences volontaires". 

Les faits, selon une source policière, se sont produits au cours d'une fête organisée pour la fin de saison par la section rugby de l' Amicale laïque Césaire Levillain (ALCL) de Grand-Quevilly. Dirigeants, joueurs et leurs familles étaient réunis à la Maison du rugby, avenue Franklin Roosevelt (derrière le Zénith) dans l'enceinte du stade.

Remis en liberte dans l'après-midi

La fête battait son plein lorsque, vers 1 h du matin, une dizaine d'individus alcoolisés a fait irruption bien décidé à participer aux réjouissances. Après avoir demandé aux intrus à plusieurs reprises de bien vouloir partir, une bagarre s'est déclenchée qui a nécessité l'intervention des forces de police.

Trois personnes - une jeune fille, un jeune homme et une femme plus âgée - ont été blessées. Les victimes souffrent pour l'essentiel d'hématomes au niveau du visage. Elles ont été transportées à l'hôpital pour des examens de contrôle.

Les trublions, originaires de Rouen et Grand-Quevilly, ont été remis en liberté ce dimanche après-midi. L'enquête se poursuit en préliminaire dans l'attente des certificats médicaux des victimes, dont l'une souffrirait d'une fracture du nez et une autre (la jeune fille) d'un côte cassée.


La réaction du club de rugby sur Twitter

Pugilat à la Maison du rugby à Grand-Quevilly : trois blessés, cinq gardes à vue










Publicité.




PUBLICITE





S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE












Suivez-nous sur Facebook