Publicité.



Près de Rouen, le forcené résiste au taser et au tir de flasball des policiers avant d'être neutralisé


Publié le Lundi 4 Janvier 2016 à 15:29 l Actualisé le 04/01 - 23:36


Le forcené a été touché à une épaule par un tir de flasball (illustration)
Le forcené a été touché à une épaule par un tir de flasball (illustration)
Les policiers rouennais ont dû faire usage d'un taser (pistolet à impulsion électrique) et d'un flasball pour neutraliser un individu armé qui menaçait de mettre fin à ses jours.

Les faits remontent à vendredi 1er janvier vers 20h30. Police-secours reçoit un appel d'un homme qui déclare vouloir en finir avec la vie. Il précise être armé.

Deux équipages de la brigade anticriminalité (BAC) se rendent à son adresse, rue des Jonquilles à Saint-Etienne-du-Rouvray ( Seine-Maritime). Les forces de l'ordre repèrent l'individu derrière la fenêtre de sa cuisine au rez de chaussée de l'appartement. Dans leur jumelle, ils remarquent un pistolet automatique posé sur la table. Un périmètre de sécurité est mis en place à proximité de l'immeuble.

Les policiers enfilent leurs équipements de protection (gilet pare-balles, casque, bouclier...) ils savent à qui ils ont affaire : cet homme de 41 ans, dépressif, a déjà menacé de se donner la mort en juillet 2015. Les forces de l'ordre avaient alors réussi à le ramener à la raison.

Cette fois, le quadragénaire refuse toute discussion. A travers la fenêtre, les policiers le voient saisir l'arme et la diriger vers eux. Menaçant de faire feu, il leur demande ni plus ni moins de le tuer.

Sans réaction des fonctionnaires, Le désespéré place le canon de l'arme dans sa bouche, avant de la rediriger vers eux. L'un des policiers de la BAC fait à cet instant usage de son taser. Le forcené est momentanément neutralisé par la décharge électrique. Mais lorsque les policiers pénètrent dans la cuisine, il a repris ses esprits et alors qu'ils avancent vers lui protégés par leurs boucliers, il tire alors une première fois puis à trois autres reprises dans leur direction, sans les blesser. Fort heureusement, en effet, il s'avère que l'arme est un pistolet d'alarme sans danger.

L'individu est finalement neutralisé par un tir de flasball (arme qui tire des balles en caoutchouc) qui l'atteint à une épaule. Il résiste encore et alors qu'un policier s'apprête à faire usage une seconde fois du taser il pose son arme et se rend.

Interpellé, le forcené est pris en charge par les sapeurs-pompiers et transporté sous escorte au CHU de Rouen. Auparavant, il a expliqué aux policiers que, sans emploi, il voulait en finir avec la vie en raison de problèmes personnels.

Il sera placé en garde à vue et auditionné dès que son état de santé le permettra.






EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE