Publicité.



Près de Rouen : l'auteur d'un car-jacking donne du fil à retordre aux policiers


Publié le Mardi 30 Avril 2013 à 18:47 l Actualisé le 01/05 - 22:59


Un homme de 34 ans a pris d'énormes risques pour simplement voler une modeste voiture. Au final, il s'est retrouvé en garde à vue et encourt maintenant les foudres du tribunal correctionnel pour, tenez-vous bien : extorsion aggravé (avec une arme de poing), vol de voiture, délit de fuite, refus d'obtempérer, conduite sous l'emprise d'un état alcoolique, conduite sous le coup d'une suspension de permis !

Sorti de sa voiture manu militari

Lundi 29 avril. Il est 18 h 30. Un automobiliste vient de garer sa Volkswagen Lupo place des Coquets, à proximité du centre commercial du même nom, à Mont-Saint-Aignan, près de Rouen (Seine-Maritime). Il s'apprête à en descendre au moment où un inconnu exhibant une arme de poing, se présente à lui. L'agresseur demande expressément au jeune conducteur de 26 ans de vider ses poches et de lui donner les clefs de la voiture. Ce dernier s'exécute. Puis il est alors sorti manu militari de l'habitacle, tandis que l'homme armé s'installe au volant et démarre en trombe percutant au passage un véhicule en stationnement.

Immédiatement alertée par la victime, la police municipale prévient à son tour "police-secours". Plusieurs équipages en patrouille dans le secteur et à Rouen, se positionnent sur les principaux axes routiers de l'agglomération. Le signalement du véhicule volé et de l'agresseur est diffusé. La brigade canine remarque bientôt la Volkswagen Lupo qui file dans les rues de Rouen. Elle roule vite. A un moment, elle heurte une voiture en stationnement, mais reprend sa route.

L'arme, un pistolet à plomb

Boulevard des Belges, une voiture de police qui s'est mise en travers de la chaussée pour contraindre l'automobiliste à s'arrêter, est à son tour percutée. La voiture volée poursuit son chemin, traverse le pont Guillaume le Conquérant, tourne à gauche vers le quai Jean de Béthencourt, pour rejoindre le boulevard Maritime. Là, à un rond-point, elle heurte violemment un trottoir, continue sa route malgré un pneu crevé et termine sa course dans une barrière.

Encerclé par les policiers, le fuyard refuse de descendre du véhicule. Mais alors qu'il se penche, comme pour saisir un objet (les policiers savent qu'il est armé), il est neutralisé, sorti du véhicule et menotté. L'arme de poing est retrouvée : il s'agit d'un pistolet à plomb, réplique de la marque Beretta.

Ramené à l'hôtel de police, l'individu a été placé en garde à vue.

Ce n'est pas un inconnu pour les services de police et de la justice : il a été impliqué et condamné par le passé dans des affaires de port d'arme prohibée, vol à marin armée, vols avec violences...

L'enquête a été confiée à la brigade criminelle de la Sûreté départementale.






EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE