Publicité.



Près d'Elbeuf : trois femmes agressent une aide de service pour lui voler son sac à main


Publié le Lundi 7 Mars 2016 à 11:46 l Actualisé le 07/03 - 18:45


Une patrouille de police a rapidement retrouvé et interpellé les auteurs de l'agression (Illustration)
Une patrouille de police a rapidement retrouvé et interpellé les auteurs de l'agression (Illustration)
Trois femmes, originaires de l'agglomération d'Elbeuf, en Seine-Maritime, ont été placées en dégrisement puis en garde à vue pour vol avec violences.

Les faits. Samedi 5 mars, vers 7h30, une auxiliaire de vie à domicile (elle s'occupe des personnes àgees) est agressée par les occupantes d'une Peugeot 307. La victime, âgée de 48 ans, est à pied impasse des FFI à Caudebec-lès-Elbeuf. Soudain, trois femmes surgissent du véhicule qui s'est arrêté à sa hauteur. Elles frappent l'auxiliaire de vie et lui arrachent brutalement son sac à main avant de prendre la fuite.

A leur arrivée sur les lieux, les policiers constatent que la victime est très choquée par ce qui vient de lui arriver. Elle fournit une description de la voiture et de ses agresseuses. Des recherches permettent alors de retrouver rapidement la Peugeot 307 qui est repérée et interceptée rue de la République.

La conductrice de 25 ans qui habite La Londe est visiblement bien éméchée . Alors que les policiers la questionnent sur ce qui s'est passé impasse des FFI, la passagère assise à l'avant, âgée de 23 ans et demeurant à Caudebec, remet le sac à main volé une dizaine de minutes plus tôt. Les trois femmes s'accusent alors mutuellement des faits. Les forces de l'ordre leur notifient leur interpellation et leur placement en garde à vue.

Une carte bleue volée
dans son soutien-gorge


Cependant, la passagère arrière, une Elbeuvienne de 24 ans, également en état d'ivresse, s'excite, vocifère tentant ainsi d'ameuter le quartier, et refusant de monter dans le véhicule de police frappe un gardien de la paix. Lors de son transport à l'hôtel de police, elle devra être être maintenue afin de l'empêcher de se cogner volontairement la tête contre la vitre de la portière.

Lors de la palpation de sécurité avant son placement en cellule de dégrisement, la conductrice est trouvée en possession, dissimulée dans son soutien-gorge, d'une carte bleue volée.

Finalement, les trois femmes ont été remises en liberté à l'issue de leur garde à vue : elles devront répondre prochainement à une convocation devant le tribunal correctionnel de Rouen.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE