Pont-Audemer : la conductrice, ivre, insulte et gifle la gendarme qui veut la calmer


infoNormandie / Vendredi 11 Novembre à 08:49

L'automobiliste a été maîtrisée et placée en garde à vue (illustration)
L'automobiliste a été maîtrisée et placée en garde à vue (illustration)
Appelés à venir constater un accident de la circulation, deux gendarmes de Beuzeville (Eure) ont été accueillis par l'automobiliste en difficulté par une bordée d'injures, de menaces et même de coups.

Mercredi, en début d'après-midi, la gendarmerie est avisée qu'un accident vient de se produire devant la société Métalu, à Pont-Audemer. Un équipage de deux militaires de la brigade de Beuzeville, en patrouille dans le secteur, interceptent le message radio et se rendent sur les lieux. Ils constatent a leur arrivée, rue du 8 mai 1945 un véhicule en mauvaise posture sur la rampe de chargement de l'entreprise.

Elle insulte des témoins et gifle une gendarme

Les gendarmes questionnent des employés présents sur les lieux qui déclarent avoir été pris à partie par la conductrice de la voiture en voulant lui porter assistance. Alcoolisée, l'automobiliste, âgée de 50 ans, a sorti tous les noms d'oiseaux qu'elle connaît.

A la vue des gendarmes, la quinquagénaire s'en prend également à eux de manière tout aussi agressive et violente. Devant la tournure des événements, une femme gendarme volontaire tente de calmer les esprits mais l'automobiliste, particulièrement excitée et véhémente, sans doute par l'effet de l'alcool, l'insulte, puis lui crache dessus d'avant de lui administrer une gifle.

1,58 g d'alcool dans le sang

L'agresseuse a été interpellée pour outrages et violences sur personne dépositaire de l'autorité publique. Elle a été placée en dégrisement (elle affichait encore un taux de 1,58 g dans le sang une heure et demie après les faits) puis en garde à vue, après avoir été examinée par un médecin a l'hôpital.

La femme est ressortie libre de la gendarmerie mais avec une convocation devant le tribunal correctionnel d'Évreux pour le mois de mai 2017.









Publicité.



PUBLICITE







S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE








Suivez-nous sur Facebook