Pollution de l'eau aux solvants chlorés : le préfet de l'Eure prend des mesures préventives


Mardi 25 Juin 2013 à 11:17 l Actualisé Mardi 25 Juin 2013 - 11:34



Le plan d'actions du préfet concerne huit communes autour de Normanville (Google Maps)
Le plan d'actions du préfet concerne huit communes autour de Normanville (Google Maps)
Les études et les expertises conduites depuis plus de 2 ans sur la pollution au PCE du captage d'eau potable de Normanville (Eure), fermé depuis 2010 en raison du dépassement des seuils recommandés par les autorités sanitaires, ont permis au préfet de l'Eure d'arrêter un plan d'actions visant à prévenir toute nouvelle pollution de ce type sur ce secteur.

Ce plan a été élaboré en concertation avec les collectivités responsables de la distribution de l'eau potable concernées (GEA, CASE, SERPN, SIAEP d'Evreux Nord et d'Hondouville), l'Agence de l'eau Seine-Normandie (AESN) et le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM).

Une pollution au tétrachloroéthylène

"Il a été identifié qu'un site situé dans la zone d'activités de Gravigny, occupé par une entreprise de nettoyage à sec qui utilisait du tétrachloroéthylène par le passé dans son process industriel, avait impacté la nappe. Le préfet a imposé à ce site, suivi par la DREAL au titre de l'inspection des installations classées, de mettre en œuvre des mesures de nature à maîtriser les sources de pollution présentes sur le site et leurs impacts éventuels vis-à-vis du milieu", indique la préfecture dans un communiqué publié ce mardi 25 juin.

Le préfet a également décidé, en concertation avec les collectivités, de lancer une recherche approfondie afin d'identifier et d'éliminer toute autre source potentielle d'émission des polluants sur ce secteur de la vallée de l'Iton, ainsi que de connaître leur mode de propagation dans les nappes en raison des écoulements hydrauliques souterrains.

Sécuriser l'alimentation en eau potable

Dans le même temps, les collectivités responsables de la distribution de l'eau ont été invitées à lancer ou prioriser les études qui doivent permettre de sécuriser l'alimentation en eau potable de la population afin de réagir rapidement en cas de contamination de leurs ouvrages.

Les contrôles sanitaires réguliers effectués par l'ARS (agence régionale de santé) montrent que l'eau actuellement distribuée est conforme aux normes de potabilité. Toutefois, le préfet a demandé un suivi renforcé de la qualité de l'eau sur les paramètres TCE/PCE et élargi aux autres usages (puits des particuliers, forages privés, irrigants,...)", souligne-t-on à la préfecture.

Déclaration en mairie : huit communes concernées

Aussi, le préfet de l'Eure demande à tout particulier, agriculteur ou autre professionnel, détenteur d'ouvrages privés de prélèvement d'eau situés dans les communes de Normanville, Gravigny, Brosville, La Vacherie, Tourneville, Hondouville, Saint-Germain-des-Angles et Houetteville, de quelque nature que ce soit, d'en faire déclaration en mairie, en en précisant l'usage et les caractéristiques techniques. Des analyses pourront pourront être effectuées par l'ARS, à sa charge, dans le cadre de ce plan d'actions.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com