Publicité.



Policiers tués : les drapeaux en berne jusqu'à vendredi dans les commissariats de police


Publié le Mardi 14 Juin 2016 à 12:18 l Actualisé le 14/06 - 23:05


Jean-Baptiste Salvaing avait 42 ans. Il était adjoint au chef de la sûreté urbaine au commissariat des Mureaux. Sa compagne, Jessica Schneider, 36 ans, était secrétaire administrative au commissariat de Mantes-la-Jolie  (Photos@Police nationale/Twitter)
Jean-Baptiste Salvaing avait 42 ans. Il était adjoint au chef de la sûreté urbaine au commissariat des Mureaux. Sa compagne, Jessica Schneider, 36 ans, était secrétaire administrative au commissariat de Mantes-la-Jolie (Photos@Police nationale/Twitter)
Les drapeaux seront en berne dans tous les commissariats de police dès ce mardi 14 juin à 12 heures, et le resteront pendant trois jours, vient d'annoncer le ministre de l'Intérieur.

"Pour marquer la profonde émotion de l’ensemble des personnels du ministère de l’Intérieur après l’abject assassinat dont ont été victimes hier soir à Magnanville un commandant de police, adjoint au chef de la sûreté urbaine des Mureaux, et sa compagne, adjointe administrative au commissariat de Mantes-la-Jolie", Bernard Cazeneuve a décidé que tous les drapeaux des édifices du ministère seront mis en berne à partir de ce jour et jusqu’au vendredi 17 juin à 12 heures.

Une minute de silence sera observée demain mercredi 15 juin à 12 heures dans tous les services du ministère de l'Intérieur, et un message du ministre sera lu à cette occasion.

Bernard Cazeneuve indique qu'il recevra les syndicats de policiers et des personnels administratifs de la Police Nationale aujourd’hui à 18 heures au ministère de l’Intérieur.

En Normandie, Nicole Klein, préfète de la région Normandie et de la Seine-Maritime annonce qu'elle se rendra ce mercredi 15 juin à 12h à l’hôtel de police de Rouen, rue Brisout de Barneville, où une minute de silence sera observée.

Dans l'Eure, une minute de silence sera observée à midi à l'hôtel de police d'Evreux et dans les commissariats de Val-de-Reuil/Louviers et Vernon. La préfecture de l'Eure sera exceptionnellement fermée ce mercredi 15 juin de 11h50 à 12h20 en hommage aux policiers tués à Magnanville.

Une registre de condoléances a été ouvert afin de recueillir vos messages à la mémoire des victimes. Cliquer ici


Les réactions

  • François Garay, maire des Mureaux : " nous sommes tous solidaires de notre police "

Alors que les réactions d'indignation se multiplient, François Garay, maire des Mureaux, où était en poste le policier assassiné, "condamne avec la plus grande fermeté l’acte terroriste qui a causé la mort, hier soir, de deux fonctionnaires de police en civil, à leur domicile de Magnanville".

"Toutes mes pensées vont bien évidemment à la famille et aux proches de ces victimes innocentes".

"Je tiens également à exprimer ma solidarité à l’ensemble des forces de police dont je partage l’immense émotion".

"Attaquer un policier, c’est attaquer la République en son coeur. En ce jour tragique, plus que jamais, nous sommes tous solidaires de notre police et de tous ceux qui incarnent l’autorité de la République".

  • Pierre Bédier, président du Département des Yvelines : “Nos valeurs sont touchées et nous devons résister”

Pierre Bédier exprime sa “profonde compassion” à l’égard des victimes et salue “les forces de l’ordre qui luttent sans relâche contre cette barbarie que nous devons tous combattre”.

Le Président du Conseil départemental s’est exprimé ce mardi dans un communiqué après le double meurtre de Magnanville. 

"Face à cette abominable atrocité, je souhaite exprimer ma grande tristesse et ma solidarité à la famille de ce couple de policiers qui vient d’être heurté par cette terrible tragédie.

Ma profonde compassion va à ce jeune enfant de 3 ans qui vient de perdre ses parents dans des conditions dramatiques. Je veux saluer nos forces de police qui luttent sans relâche contre cette barbarie que nous devons tous combattre. Nos valeurs sont touchées et nous devons résister.”

  • La CGT dénonce et condamne un crime barbare

"La CGT et ses organisations ont été profondément choquées par le double crime commis dans les Yvelines contre un officier de Police et sa compagne, elle-même fonctionnaire dans un commissariat du département. Ils laissent un orphelin de 3 ans.

Une fois encore, ce sont les valeurs et les représentants de la République qui sont visés au travers de cet acte odieux.

La CGT et ses syndicats de la Police saluent le travail de ces fonctionnaires tout en réaffirmant le besoin d’une augmentation des effectifs, de formation et de reconnaissance salariale.

La CGT œuvre depuis plusieurs mois avec d’autres, pour le respect de la démocratie, pour une société de respect et de tolérance face à la barbarie, le sectarisme et le fondamentalisme religieux.

La CGT présente ses condoléances aux familles des victimes."





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE