Policier tué à Magnanville : le meurtrier abattu par les policiers d'élite, l'épouse retrouvée morte


Mardi 14 Juin 2016 à 00:25 l Actualisé Mardi 14 Juin 2016 - 12:05



Les hommes du RAID ont pris position dans sa soirée autour du pavillon où la femme et le fils du policier tué de 9 coups de couteau étaient retenus en otages (Photo@CapuPatriote/Twitter)
Les hommes du RAID ont pris position dans sa soirée autour du pavillon où la femme et le fils du policier tué de 9 coups de couteau étaient retenus en otages (Photo@CapuPatriote/Twitter)
Le meurtrier d'un officier de police de 42 ans tué de neuf coups de couteau ce lundi soir à Magnanville (Yvelines), qui avait pris en otage l'épouse, âgée de 36 ans, et le fils âgé de 3 ans du fonctionnaire, adjoint au chef de la sûreté urbaine au commissariat des Mureaux, a été abattu vers minuit par les hommes du RAID. 

L'épouse du policier, secrétaire administrative au commissariat de Mantes-la-Jolie, a été retrouvée morte dans son pavillon où le meurtrier s'était retranché vers 20h30. L'enfant du couple a été récupéré sain et sauf lors de l'assaut donné par les policiers du RAID et de la BRI.

Aux Mureaux, il se faisait appeler Dr Food

L'auteur du double meurtre, Larossi Abballa, 25 ans, est de nationalité française et originaire de Mantes-la-Jolie. Il avait ouvert un fast food au début de l'année aux Mureaux, près de la mairie, ville où le policier assassiné était en poste. Ce qui laisse à supposer qu'il connaissait peut être le fonctionnaire.

Le meurtrier, connu aussi sous le sobriquet de Dr Food, était, selon certaines sources, classé S par les services de renseignement. Il avait été impliqué et condamné à 3 ans de prison pour des faits en lien avec le terrorisme.

Lire ici >> http://www.infonormandie.com/Un-officier-de-police-tue-a-l-arme-blanche-a-Magnanville-sa-famille-prise-en-otage-par-le-meurtrier_a13032.html?preview=1

Le ministre de l'Intérieur exprime son "infinie tristesse"

Dans un communiqué publié cette nuit, Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, exprime son "infinie tristesse" alors qu'un commandant de police et sa compagne, elle-même fonctionnaire du ministère de l'Intérieur, ont été mortellement blessés ce soir à leur domicile de Magnanville (Yvelines).

Il adresse ses sincères condoléances à leurs familles et à leurs proches en ces moments si douloureux. Il assure les collègues du policier décédé et de sa compagne de son entier soutien et se rendra demain matin aux commissariats des Mureaux et de Mantes-la-Jolie leur témoigner la solidarité du Gouvernement.
"L'agresseur a été neutralisé par les hommes du RAID, qui ont fait preuve d'un grand sang-froid, d'un grand professionnalisme et ont sauvé le petit garçon du couple".
"L'enquête ouverte sous l'autorité de la Justice devra établir les circonstances précises de cette tragédie qui bouleverse tous les Français", souligne le ministre de l'Intérieur.

Les meurtres du policier et de son épouse revendiqués par Daesh ?

Selon plusieurs sources citées cette nuit par des médias sur les réseaux sociaux, les meurtres du policier et de son épouse, également fonctionnaire de police, ont été revendiqués par le canal de Daesh. Une information à prendre avec prudence et qui n'a pas été confirmée officiellement par le ministère de l'Intérieur.

Le parquet antiterroriste de Paris aurait cependant été saisi de l'enquête.









Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com