Publicité.



Plus de 4 tonnes de cuivre volé récupérées dans un camp des gens du voyage à Saint-Etienne-du-Rouvray


Publié le Vendredi 9 Mai 2014 à 15:21 l Actualisé le 11/05 - 22:14


Dans la fourgonnette, les policiers ont retrouvé 250 kg de fils de cuivre dénudés provenant d'un vol par effraction (Photo DDSP)
Dans la fourgonnette, les policiers ont retrouvé 250 kg de fils de cuivre dénudés provenant d'un vol par effraction (Photo DDSP)
SEINE-MARITIME. Les  hommes de la brigade de répression des cambriolages enquêtant sur des vols de cuivre commis dans des entreprises de la région rouennaise sont parvenus à récupérer plus de 4 tonnes de fils de cuivre dérobés au préjudice de la société SAGE basée à Barentin. La marchandise, d'une valeur marchande de plusieurs milliers d'euros, a été retrouvée dans un campement des gens du voyage, rue Félix Faure à Saint-Etienne-du-Rouvray, mercredi 7 mai.

Lorsque les policiers sont arrivés, avec le renfort de la compagnie départementale d'intervention (CDI), leur attention a tout de suite été attirée par la présence d'un groupe d'individus qui, à leur vue, ont fermé précipitamment les portes arrières du véhicule, un Crafter Volkswagen et se sont vite dispersés. A proximité les forces de l'ordre constatent la présence d'un tas de fils de cuivre dénudés. Il y en a environ 4 tonnes.  Dans la fourgonnette, ce sont 250 kg de cuivre qui sont également découverts.

" Ce n'est pas à nous ! "

D'où vient ce cuivre ? A qui appartient la fourgonnette ? Personne dans le camp, n'est en mesure de l'expliquer. Toutes les personnes interrogées affirment en choeur : "ce n'est pas à nous !"

Les investigations sur place permettent toutefois aux enquêteurs d'identifier le propriétaire du cuivre grâce à des emballages portant le nom de la société Sage Industrie, de Barentin, retrouvés dans le campement.  Or, il s'avère que cette entreprise a déposé plainte le 7 mai après avoir été victime d'un cambriolage entre le et 7 mai et le vol de 4 tonnes de fils en cuivre. Il est établi que les fils de cuivre entreposés dans la fourgonnette proviennent aussi d'un vol par effraction. 

Des suspects auditionnés

Mais ce n'est pas tout. Les policiers découvrent encore quatre bobines de fils de cuivre vides dont certaines indications portées sur les tourets ont permis de déterminer qu'elles avaient été volées le 23 mars dernier dans l'enceinte de la société Sonorac, à Saint-Etienne-du-Rouvray. La marchandise, soit l'équivalent de 2 tonnes, avait déjà été revendue.

Le cuivre et la fourgonnette, qui a fait l'objet d'une perquisition, ont été saisis par les enquêteurs. Plusieurs témoins ont été convoqués à l'hôtel de police de Rouen pour être auditionnés ce vendredi 9 mai.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE