---

Plus de 10 000 bracelets fantaisie jugés dangereux pour les consommateurs saisis par la douane


infoNormandie / Jeudi 30 Mars à 10:38

Importés de Chine, ces bracelets étaient destinés à être commercialisés sur le marché français (Photo©Douane française)
Importés de Chine, ces bracelets étaient destinés à être commercialisés sur le marché français (Photo©Douane française)
Un lot de 10 440 bracelets fantaisie à été saisi par la douane de l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle (Val d'Oise) car jugé dangereux pour les consommateurs.

Importés de Chine, ils étaient destinés à être commercialisés sur le marché français. Les analyses réalisées par le Service commun des laboratoires (SCL) de la douane et de la direction de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) sur les échantillons prélevés, ont permis d’établir que les parties métalliques des bijoux étaient constituées de plomb à 4,7 % soit presque 100 fois, le maximum autorisé (0,05 %).

Pour une autre partie des ces bijoux, c’est le bracelet en cuir qui présentait une teneur de 11,8 mg par kg de chrome VI, soit près de 4 fois la teneur maximale réglementaire de 3 mg/kg. Ces articles seront détruits.

Entre 2000 et 3000 lots de bijoux contrôlés chaque année

Pour assurer la sécurité des consommateurs, la douane française indique contrôler entre 2000 et 3000 lots de bijoux chaque année. « Plus de 30 % des échantillons de bijoux prélevés et analysés par le SCL sont non conformes en raison du seuil trop élevé en nickel, en plomb ou en cadmium ».

La douane rappelle qu'en autres misssions elle doit s’assurer du respect des normes pour l’ensemble des produits importés.

En 2016, 8 380 contentieux ont été réalisés. 38 millions d’objets ont été testés par le SCL en 2016 au titre de la réglementation sur les normes techniques. 8,2 millions d’objets se sont révélés non conformes, dont près de 236 000 non conformes et dangereux. Un chiffre stable par rapport à 2015.











Publicité.




PUBLICITE







S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE








Suivez-nous sur Facebook