Publicité.



Plan hiver : quels moyens et comment ça marche en Seine-Maritime


Publié le Dimanche 13 Janvier 2013 à 00:00 l Actualisé le 10/11 - 00:18


Chaque hiver, le Département de Seine-Maritime veille à maintenir une bonne circulation sur son réseau routier. Un réseau qui représente 6 600 kilomètres. Cette année, la viabilité hivernale sera assurée jusqu’au 15 mars 2013, avec une possibilité de prolongation selon les événements météorologiques constatés. Voici le plan hivernal en détail*.

Cette année, la viabilité hivernale en Seine-Maritime est assurée depuis le 16 novembre 2012 et jusqu’au 15 mars 2013, avec une possibilité de prolongation selon les événements météorologiques constatés.

Une forte mobilisation pour des interventions optimales.

Les équipes. Durant quatre mois, les 43 équipes d’interventions au sein des 6 agences départementales de Clères, Saint-Valéry-en-Caux, Envermeu, Forges-les-Eaux, Rouen et Saint-Romain-de-Colbosc et du Parc Départemental se mobilisent pour lutter contre les perturbations liées aux intempéries.

Deux équipes sont externalisées auprès de la SAPN (Société des Autoroutes Paris-Normandie) :

  • - pour traiter l’axe Yvetot/La Mailleraye sur Seine (limite départementale), à l’exception du Pont de Brotonne et de ses abords, qui doivent être traités de manière particulière (épandage d’urée technique) par une équipe départementale dédiée à cette intervention.

  • - pour traiter un circuit aux abords du Havre en raison de la complexité des opérations de viabilité hivernale sur les nombreuses bretelles du noeud routier d’Harfleur.

Par ailleurs, une astreinte d’intervention est mise en place ainsi qu’une veille du réseau 24h/24.

Les équipements. Pour permettre des interventions optimales, le Département investit largement dans le matériel et dote chacune des 43 équipes internes d’un tracteur chargeur et d’un camion équipé d’une saleuse permettant l’épandage du sel et/ou du sable. Ce véhicule est également équipé de lames ou de rabots pour déneiger le réseau routier.

8 200 tonnes de sel à disposition

Le Département constitue chaque année un stock de 8 200 tonnes de sel réparti géographiquement dans les centres d’exploitation.

Pour l’hiver 2012/2013, un stock de sel de sécurité de 3200 tonnes supplémentaires sera disponible durant tout l’hiver dans les centres d’exploitation ainsi qu’au Parc Départemental, afin de réduire un risque éventuel de pénurie. Le Département se dote également pour la première fois de deux stations de saumure permettant de constituer un mélange de sel et d'eau et d'alimenter quatre unités de répandage pour une meilleure efficacité du traitement des chaussées en préventif et en période de verglas

Pour faire face à des situations exceptionnelles, les services ont également fait l’acquisition de matériels de prévisions et de renseignements météorologiques.

Trois niveaux d’intervention prévus selon les priorités.

  1.  C’est sur le réseau principal, composé des 1 900 km de routes départementales, que les services interviennent prioritairement pour assurer une circulation aussi Rouen, lundi 14 janvier 2013 praticable que les conditions climatiques le permettent. Ce sont les routes les plus fréquentées qui assurent le transit des biens et des personnes.

  2. Les liaisons inter-cantonales et les antennes départementales qui desservent les agglomérations constituent le réseau de niveau 2. Ce réseau qui représente environ 1 700 km est traité dès que la circulation est rétablie sur le réseau de niveau 1.

  3.  Enfin, une fois les deux réseaux viabilisés, tous les moyens sont affectés pour viabiliser le reste du réseau départemental. Celui-ci représente 3 000 kilomètres.


Par ailleurs, les circuits scolaires font l’objet d’une attention toute particulière dans la définition des circuits de viabilité hivernale.

Les techniques d’intervention. L’efficacité du dispositif hivernal repose sur le fait de privilégier les traitements préventifs du réseau routier départemental, associés à une inspection allant de 2h15 à 21h30. Les équipes, sauf conditions météorologiques particulières, réalisent un épandage de fondant généralement en fin de journée pour limiter la prise du verglas durant la nuit et renouvellent leur action dès 3h30 – 4h pour permettre une circulation dans les meilleures conditions de sécurité possible sur le réseau de niveau 1 notamment, pour les déplacements domicile-travail du matin.

Une information en direct pour les usagers.

Pour que les usagers puissent avoir des informations de qualité en direct, une Cellule d’Information et de Gestion du Trafic (CIGT) est accessible par le biais d’un numéro indigo de 06h à 18h au 0820 076 776. Le CIGT est chargé de recueillir les informations sur l’état du réseau routier départemental pour informer les institutionnels, dont les autres gestionnaires de voiries et les usagers. Ce numéro de téléphone permet de renseigner toute personne sur les perturbations du trafic compte tenu des conditions climatiques particulières, mais aussi de signaler d’éventuels dysfonctionnements.

Pour un accès des usagers aussi large que possible aux informations relatives à l’état du réseau routier départemental, les conditions de circulation sur les axes principaux sont communiquées aux médias locaux dès 6h30 par le CIGT.

* Texte transmis par les service du Département de Seine-Maritime




EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE