Pierre-Mendès-France à Val-de-Reuil : le plus branché des collèges de l'Eure


Dimanche 13 Septembre 2015 à 15:08 l Actualisé Lundi 14 Septembre 2015 - 15:25



Les collégiens de Val-de-Reuil bénéficient depuis la rentrée d'une salle expérimentale branchée sur les nouvelles technologies numériques. Tablettes tactiles, tableau interactif et outils de visioconférence permettent aux équipes pédagogiques d'aller plus loin avec les élèves dans l'intégration des nouvelles technologies dans les enseignements.

« On parle beaucoup des enjeux du très haut débit sur les territoires. Dans ces discussions, ce sont souvent les tuyaux du THD qui focalisent l’attention. Mais tout autant que les canaux de diffusion du numérique, les usages que l’on en fait et surtout que l’on en fera sont déterminants.

Dans cette optique, le rôle de l’école, au sens large, est primordial pour donner les clés et les connaissances indispensables aux élèves »
, souligne le président du Département, Sébastien Lecornu, lors de l’inauguration jeudi après-midi, de la nouvelle salle expérimentale du collège connecté Pierre-Mendès-France de Val-de-Reuil, en présence du maire de la commune, Marc-Antoine Jamet et du recteur de l’académie de Rouen, Claudine Schmidt-Lainé.

L’établissement rolivalois a été sélectionné parmi 72 collèges au plan national afin de bénéficier d’un accompagnement pédagogique et d’investissements spécifiques pour aller plus loin dans l’intégration du numérique. C'est le seul établissement haut-normand à bénéficier de cet accompagnement. Il a ainsi vocation à être exemplaire pour l'ensemble de la communauté éducative régionale.

Des élèves séduits et accrochés

Dans le collège, une ancienne salle de permanence est devenue un véritable lieu high-tech. Tablettes pour les élèves, ordinateurs, tableaux interactifs et mobilier spécifique donnent une ambiance plus proche de la start-up que de la salle de classe conventionnelle. Plus de 77 000 € ont été investis ici par le Département.

Réunis pour un cours de physique, les élèves goûtent sans modération à ce bond technologique. « C’est dix fois mieux qu’avant », confie l’un d’eux en faisant glisser le stylet sur la tablette tactile dans le cadre d’un exercice consacré à l’étude des forces. Plus interactifs et ludiques, les exercices trouvent un intérêt nouveau pour les élèves.

Pleinement associées depuis l’origine au projet, les équipes pédagogiques ont déjà à cœur d’utiliser au mieux ces nouveaux outils au bénéfice de la réussite scolaire des élèves. Cet objectif est partagé par le président du Département « convaincu par la pertinence de cette expérimentation » et qui a déjà incité les autres établissements eurois à se lancer dans l’aventure.

Par ailleurs, dans un contexte budgétaire pourtant contraint, l'engagement du Département en faveur des nouvelles technologies dans les collèges sera accentué. Plus de 800 000 € seront consacrés en particulier à la généralisation des Espaces numériques de travail pour ne laisser aucun des collégiens eurois décrocher dans ce virage capital des nouvelles technologies.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com