Publicité.



Député socialiste de la 1ère circonscription de Seine-Maritime, Pierre Léautey entend voter le programme de stabilité du gouvernement qui sera débattu ce mardi 29 avril à l’Assemblée nationale et qui résume les grandes orientations économiques de la France jusqu’en 2017 (50 milliards d'économies). Certains parlementaires de la majorité (entre 40 et 100 ?) ont d'ores et déjà manifesté leur intention de ne pas participer à ce vote. Iront-ils jusqu'au bout de leur menace ?

Pierre Léautey votera le programme de stabilité : le député socialiste de Seine-Maritime explique pourquoi


Publié le Lundi 28 Avril 2014 à 13:18 l Actualisé le 28/04 - 13:39


Pierre Léautey
Pierre Léautey
Dans ce texte, Pierre Léautey explique pourquoi il votera le programme de stabilité.

"Il n’y a pas d’alternative possible et il faut regarder la réalité telle qu’elle est. Laisser filer les déficits et gonfler l’endettement conduirait à très court terme et inexorablement, la France à perdre sa souveraineté financière. Asphyxié par des recours de plus en plus difficiles à l’emprunt et par des taux d’intérêt élevés pénalisant encore plus nos finances publiques, notre modèle social serait alors sérieusement et durablement remis en cause.

A l’instar de la 
situation observée dans d’autres pays, ce serait alors l’engrenage d’une spirale désastreuse : la baisse de la production, la baisse des rémunérations, la baisse des retraites… et pour une période longue, la précarisation de notre société.

Ainsi, le programme de stabilité doit nous permettre d’atteindre les équilibres indispensables pour retrouver le chemin d’un cercle vertueux de croissance, de création d’emplois, d’augmentation du pouvoir d’achat et de redistribution. Pour y parvenir le Premier Ministre, avec courage, a choisi la voie de l’efficacité et de la justice sociale. L’effort auquel nous sommes tous appelés à participer sera modéré et réparti équitablement.

L’objectif est de réaliser 50 milliards d’économies sans pour autant étouffer la croissance. Le redressement de notre appareil productif sera poursuivi et 30 milliards d’euros seront investis dans le pacte de responsabilité et de solidarité pour des entreprises plus compétitives et créatrices d’emplois. La diminution des cotisations salariales sur le SMIC et des impôts pour les plus modestes soutiendra le pouvoir d’achat. Aucune prestation n’est supprimée ou diminuée. Aucune garantie sociale n’est remise en cause.

Au delà, un effort de modernisation sans précédent simplifiera le millefeuille territorial et dégagera des marges de manoeuvres afin que chaque région réinvente l’action publique la plus juste et la plus pertinente pour son territoire. A ce titre, dans ma région, en Normandie, je salue les différentes initiatives qui ont d’ores et déjà été prises en ce sens.

Une France plus forte pèsera ainsi davantage pour réorienter l’Europe et obtenir notamment une baisse de l’euro aujourd’hui beaucoup trop élevé et qui pénalise nos exportations. Alors, sans hypothéquer l’avenir, la France doit retrouver la dynamique de la confiance et du développement. Pour toutes ces raisons, demain, je voterai le programme de stabilité".





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE