Petroplus : le comité de pilotage fait le point sur "les mesures sociales en faveur des salariés"


Lundi 29 Avril 2013 à 13:27 l Actualisé Lundi 29 Avril 2013 - 16:03



Le comité de pilotage s'est tenu pour la première fois autour du préfet de région Haute-Normandie, Pierre-Henry Maccioni, ce lundi 29 avril. Cette réunion fait suite à la décision prise lors d'une première réunion qui avait eu lieu le 19 avril.

Guillaume Prunier, Ingénieur des mines, a été nommé chargé de mission auprès du préfet de région afin de suivre tout spécialement ce sujet.

Ce premier comité de pilotage "a permis de faire un point sur les mesures sociales prises en faveur des salariés de la raffinerie au travers du plan social (plan de sauvegarde de l'emploi), mais aussi de lancer une étude d'aménagement faisant apparaître les forces et atouts du site et de nature à permettre la réflexion sur son repositionnement industriel et portuaire notamment, selon ce qui a été acté lors de la réunion du 19 avril dernier", explique la préfecture dans un communiqué.

Appel à la solidarité

Ont participé à cette première réunion, outre les élus concernés, parmi lesquels Guillaume Bachelay, député, Frédéric Sanchez, président de la CREA, Nicolas Mayer-Rossignol, vice président du Conseil régional de Haute-Normandie, Didier Marie, président du Conseil général de Seine-Maritime, Dominique Randon, maire de Petit-Couronne, Yvon Robert, maire de Rouen, les services de l'État compétents, une représentation des salariés de l'intersyndicale de Petroplus, les socio-professionnels et les représentants des forces vives de la région ainsi que la liquidatrice, en charge dorénavant de la gestion du site de Petit-Couronne.

"Il s'agit d'un appel à la solidarité de tous les partenaires pour obtenir une réindustrialisation cohérente du site".

"D'autres réunions du comité de pilotage suivront pour examiner les résultats de cette étude et prendre des décisions utiles et partagées", indique la préfecture.







Réagissez à cet article

1.Posté par Freres Pétard le 29/04/2013 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vraiment un titre à la C.. Mesures en faveur des salariés, ils ne demandent pas la charité, mais de la reconnaissance . Après que la coalition leur ait fait l'immense faveur de devenir "demandeur d'emploi".

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com