Petit-Quevilly : un couple de restaurateurs braqué et dévalisé chez lui par quatre faux douaniers


Lundi 15 Décembre 2014 à 11:20 l Actualisé Lundi 15 Décembre 2014 - 12:11



Les restaurateurs avaient quitté leur établissement quelques minutes plus tôt et regagnaient leur domcile situé à proximité (Photo d'illustration)
Les restaurateurs avaient quitté leur établissement quelques minutes plus tôt et regagnaient leur domcile situé à proximité (Photo d'illustration)
Un couple de restaurateurs asiatiques de Petit-Quevilly, près de Rouen, a été attaqué en pleine nuit, samedi 13 décembre, par quatre faux agents des douanes alors qu'ils rentraient à leur domicile avenue Jean-Jaurès.

C'est en arrivant vers 4 h 30 dans le hall de leur immeuble, à quelques centaines de mètre de leur établissement à l'enseigne "Au Bon Accueil", que les restaurateurs ont été abordés par quatre hommes en tenue de douanier et portant une arme de poing à la ceinture. Trois d'entre eux étaient encagoulés.

Ils menottent le commerçant

Les pseudos douaniers ont demandé au couple de les conduire jusqu'à son appartement. Ils se sont fait ouvrir la porte. Les commerçants ont alors indiqué que leurs enfants et un proche de la famille dormaient dans une des chambres. A cet instant, prétextant une enquête douanière, les individus ont passé les menottes aux poignets de l'homme et se sont mis à fouiller les meubles de la salle à manger, du salon et la chambre du couple. Les malfaiteurs ont fait main basse sur des tickets restaurants.

Puis, tandis que deux d'entre eux sont restés avec la femme dans l'appartement, les deux autres ont contraint le commerçant à les conduire dans la cave où se trouvait le coffre-fort. Les faux douaniers ont exigé l'ouverture de celui-ci et se sont emparé de l'argent qui était à l'intérieur, soit plusieurs milliers d'euros.

Coincés dans l'ascenseur en panne !

Les malfaiteurs et leur "otage" sont remontés aussitôt à l'étage par l'ascenseur qui, comble de malchance, est tombé en panne entre deux étages. Ils ont dû forcer la porte pour s'en extraire.

Revenus dans l'appartement, les faux douaniers ont ôté les menottes du commerçants qui leur a demandé où il pourrait récupérer son argent et les tickets restaurants. Les individus ont laissé une adresse à Paris...

Se rendant compte qu'il venait d'être victime de faux douaniers, le couple a prévenu les services de police de Rouen pour leur raconter ce qui s'était passé.

L'enquête a été confiée à la police judiciaire. 








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com