---

Pascal Lehongre s'installe dans le fauteuil de Sébastien Lecornu à la Présidence de l'Eure


infoNormandie / Lundi 10 Juillet à 17:00

Passation de pouvoirs ce matin entre Sébastien Lecornu et son successeur Pascal Lehongre, nouveau président du Conseil départemental de l'Eure (Photos ©CD27)
Passation de pouvoirs ce matin entre Sébastien Lecornu et son successeur Pascal Lehongre, nouveau président du Conseil départemental de l'Eure (Photos ©CD27)
Pascal Lehongre est désormais le nouveau président du conseil départemental de l'Eure. Celui qui était encore maire de Pacy-sur-Eure il y a quelques heures a succédé ce lundi matin à Sébastien Lecornu, nommé au Gouvernement d'Edouard Philippe comme secrétaire d'Etat à la Transition écologique et solidaire.

Une élection sans surprise : Pascal Lehongre avait été désigné par la majorité départementale sous l'impulsion de Sébastien Lecornu, contraint, quant à lui, de démissionner de la Présidence du conseil départemental de l’Eure comme l'y obligeait la loi sur le non-cumul des mandats.

Ce matin donc, les conseillers départementaux étaient réunis en session extraordinaire pour procéder à l'élection de leur nouveau président. Pascal Lehongre, vice-président aux finances, a été élu confortablement avec 34 voix, 1 nul et 11 bulletins blancs.
 
« Il a recueilli les suffrages au-delà de la simple majorité départementale puisque les élus du groupe "Eure et ses territoires" dirigé par le député Bruno Questel (élu sous l'étiquette la République en marche, ndlr) ont aussi voté en sa faveur », souligne-t-on dans l'entourage de Sébastien Lecornu.

Pascal Lehongre : « Je sais d'où je viens...»

Lors de son discours d’installation le nouveau président du Département a clairement inscrit son action dans la droite ligne de la politique impulsée par son prédécesseur.  
« En deux ans, a déclaré Pascal Lehongre, Sébastien Lecornu a tracé une ligne politique claire et pris un chemin courageux et ambitieux pour notre Département. Ce chemin nous allons le poursuivre.  Notre feuille de route est connue et ne changera pas. De la même façon, le changement de Président à la tête du Département n'aura aucune incidence sur les investissements forts qui ont été votés ces derniers mois » 

Pascal Lehongre, 57 ans, est aussi revenu avec émotion sur son parcours. « Je sais d'où je viens et je n'oublierai pas qui je suis », a-t-il déclaré en substance.
« Je viens d'un milieu modeste, d'une famille très éloignée des sphères du pourvoir ou du monde politique.  J'ai débuté ma vie professionnelle en 1979, avec un brevet d'électromécanicien en poche. J’ai été embauché à Pacy, chez "Télémécanique", comme  agent de maintenance et j'en suis sorti 26 ans plus tard comme chef de projet . J'ai gravi chaque étape sans me soucier de la suivante, sans même avoir le souci de construire une carrière politique.

Il y a trois semaines encore, je n'imaginais pas une seule seconde devoir prendre la parole devant vous. Je vous dis tout ça non pas pour me vanter mais pour vous dire une chose simple : je sais d'où je viens et je n'oublierai pas qui je suis. »

Président par intérim


Reconnu par ses collègues comme étant un "gros travailleur", un homme de dialogue, le nouveau Président du Département de l'Eure sait qu'il « pourra toujours compter sur l'appui de Sébastien Lecornu » :  « Le fait qu'il reste conseiller départemental et qu'il devienne le chef du groupe majoritaire compte beaucoup à mes yeux. Il a une force, un leadership et un talent politique formidable. Avec lui à mes côtés, je sais que ma tâche sera plus aisée ».

L'occasion pour le secrétaire d'Etat de rendre hommage à son successeur : « Je passe le témoin à Pascal durant le temps où je serai en mission au Gouvernement.  Je sais que je passe le témoin à un homme de bien et que la "maison Eure" sera bien tenue durant cette période intérimaire ».

Les interventions se sont ensuite succédée avant que l'assemblée procède à la réélection du bureau départemental qui ne comporte qu'une seule véritable nouveauté : Perrine Forzy devient vice-présidente "en charge de l’autonomie, des personnes âgées, des personnes handicapées, de l’accès à la santé, de l'insertion, de l’enfance et de l’égalité des chances".

Une nomination qui intervient en remplacement de Marie Tamarelle-Verhaeghe récemment élue députée.

Perrine Forzy (photo) remplace Marie Tamarelle-Verhaeghe récemment élue députée
Perrine Forzy (photo) remplace Marie Tamarelle-Verhaeghe récemment élue députée
Perrine Forzy, 59 ans, est femme d’agriculteur-éleveur et mère de 4 enfants.

Maire de Gamaches en Vexin depuis 1995, elle s’est impliquée pour résoudre des problèmes de  sécurité routière et développer le lien social en promouvant les associations.

Présidente de la communauté de communes d’Etrépagny de 2008 à 2016, elle a accentué son action sur le maintien des services à la population. Particulièrement sensible à la qualité de vie, elle préside depuis 1998 l’association Trait d’Union qui œuvre pour le maintien à domicile des personnes âgées.

En 2015 elle a été élue sur le canton de Gisors avec Alexandre Rassaërt en binôme.

Depuis janvier dernier, Perrine Forzy préside la Communauté de Communes du Vexin Normand. 

Elle est désormais aussi vice-présidente en charge de l’autonomie, des personnes âgées, des personnes handicapées, de l’accès à la santé, de l'insertion, de l’enfance et de l’égalité des chances.


Mots-clés : Eure, Lecornu, Lehongre, élection









Publicité.




PUBLICITE







S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE








Suivez-nous sur Facebook