Panique à bord entre Rouen et Elbeuf : "je vais faire sauter le bus", hurle un passager


Lundi 14 Novembre 2016 à 14:39

Le passager a l'origine des menaces était monté dans le bus à la station Théâtre des Arts (illustration)
Le passager a l'origine des menaces était monté dans le bus à la station Théâtre des Arts (illustration)
"Je vais faire sauter le bus !" L'auteur de ce qui semblerait être un canular de très mauvais goût est activement recherché par la police. Cet homme a provoqué un vent de panique dans le bus où il se trouvait entre Rouen et Elbeuf.

Les faits remontent au jeudi 10 novembre en fin d'après-midi mais ils n'ont été révélés qu'aujourd'hui (lundi). Trois jeunes femmes montent à bord d'un bus à la station Saint-Sever à Rouen, et s'assoient à côté d'un homme qui est en possession de bouteilles.

"Je suis un terroriste"

Soudain, pour une raison ignorée, une des femmes s'embrouille avec le passager. Le ton monte. L'inconnu sort alors de son sac un foulard noir et l'enroule autour de sa tête. Plus surprenant (et inquiétant), il se met alors à hurler : " je suis un terroriste, je vais faire sauter le bus", avant de lâcher "Allahu akbar" ("dieu est le plus grand", en Arabe).

La jeune femme se met à son tour à crier, provoquant un vent de panique parmi les voyageurs. La conductrice du bus s'arrête précipitamment et débloque les portes afin de permettre aux passagers d'évacuer le véhicule.

Un canular ?

Surpris sans doute par une telle réaction, l'individu s'empresse alors de préciser qu'il s'agit d'un canular.

L'effet de panique passé, les passagers reprennent leur place dans le bus qui redémarre comme si de rien n'était. Encore sous le choc, les trois jeunes femmes, âgées de 19 et 20 ans et domiciliées dans l'agglomération d'Elbeuf, refusent quant à elles de remonter. Elles iront un peu plus tard signaler les faits à l'hôtel de police.

Une enquête a été ouverte par le quart judiciaire. L'exploitation des caméras de vidéo-surveillance devrait pouvoir permettre d'identifier l'auteur, dont le signalement a pu être fourni par plusieurs témoins.














Publicité.











PUBLICITE








PUBLICITE










Suivez-nous sur Facebook