Opération de déminage en mer au large de Querqueville, près de Cherbourg, ce vendredi


Jeudi 21 Août 2014 à 17:45 l Actualisé Vendredi 22 Août 2014 - 12:05



Dans la nuit du mardi 19 au mercredi 20 août, le chasseur de mines tripartite (CMT) Sagittaire de la Marine nationale a découvert deux mines anglaises de type Mark 7 de 350kg équivalent TNT (méthode de mesure équivalent à l’énergie libérée lors d’une explosion) à 1 nautique au nord du fort de Querqueville, à 30 mètres de fond.

Au vu de leur emplacement, ces deux mines historiques devront être déplacées plus au large avant d'être contre-minés en mer lors d'une opération de déminage prévue ce vendredi 22 août de 9 heures à 18 heures.

Afin de sécuriser la zone d'intervention, cette opération nécessitera la mise en place d'un périmètre de sécurité de 3 000 mètres autour du point de pétardement.

La préfecture maritime a pris un arrêté en vue d'interdire la baignade, la plongée sous-marine et toutes les activités de loisirs nautiques dans un périmètre de 3 000 mètres, ainsi que l'interdiction de navigation dans un périmètre de 480 mètres entre la localisation des engins explosifs et le point du contre-minage. La sécurité du plan d'eau sera assurée par la vedette Heaume de la gendarmerie maritime basée à Cherbourg.

Les découvertes de munitions historiques sont nombreuses en Manche-mer du Nord, elles rythment le quotidien des plongeurs-démineurs, observe la préfecture maritime. Avec plusieurs centaines d’engins explosifs historiques détruits par an, les chasseurs de mines et le GPD Manche participent à l’important travail d’assainissement des fonds marins et du littoral.







Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com