Opération de déminage à Saint-Jouin-Bruneval, le 23 octobre


Mercredi 16 Octobre 2013 à 17:10 l Actualisé Vendredi 18 Octobre 2013 - 15:37



L'opération est confiée aux démineurs de la Marine nationale (Crédit : Marine nationale)
L'opération est confiée aux démineurs de la Marine nationale (Crédit : Marine nationale)
Six blocs de défense côtière pouvant contenir une charge explosive ont été découverts au pied des falaises de la commune de Saint-Jouin-Bruneval (Seine-Maritime). Ces blocs datant de la seconde Guerre mondiale sont actuellement inertes et ne présentent aucun danger mais nécessitent la mise en place d'une opération de déminage.
 
Cette dernière se déroulera dans la matinée de mercredi 23 octobre en coordination avec les mairies de Saint-Jouin-Bruneval et d'Heuqueville. Elle a été confiée au Groupe des plongeurs-démineurs de la Marine nationale, basé à Cherbourg.

Un périmètre de sécurité de 1500 m
 
Pour permettre la neutralisation des engins en toute sécurité, les habitants de la zone comprise dans un rayon de 1500 mètres seront mis à l'abri à partir de 7 heures.
 
Les personnes résidant dans le périmètre devront soit quitter leur domicile avant 8 heures, soit rester à l'intérieur de leur logement après 8 heures et ne pas sortir jusqu'au message de fin d'opération diffusé par les services de gendarmerie. Les volets des habitations devront être fermés. La réouverture de la zone devrait intervenir en début d'après-midi.
 
Un courrier a été adressé à chaque riverain concerné, précise la préfecture de Seine-Maritime.

Ce qu'il faut savoir
 
Les personnes dépendantes ou devant bénéficier de soins sont invitées à se faire connaître, au plus tôt, en appelant la mairie de Saint-Jouin-Bruneval au 02.35.20.74.43 ou la mairie d'Heuqueville au 02.35.20.20.28 afin d’organiser leur prise en charge dans les meilleures conditions dans la salle polyvalente d'Heuqueville, située 160 rue Briquemare.
 
Un poste de commandement opérationnel sera ouvert sous l’autorité du sous-préfet, directeur de cabinet du préfet, à la salle polyvalente de la commune d'Heuqueville.

Pour le Groupe des plongeurs-démineurs de la Manche, cette opération s'articulera selon les modalités suivantes :
 Relocalisation et dégagement des blocs de défense. Les forts mouvements de sable dans cette zone peuvent déplacer les blocs voire empêcher leur relocalisation ;
 Ouverture à l'explosif de l'enveloppe de béton qui entoure la ou les munitions (mines antichars, obus) présentes à l'intérieur ;
 Destruction des munitions en mer.

Un avis urgent aux navigateurs (avurnav) sera émis par la préfecture maritime en vue d'informer les usagers de la mer d'une opération de déminage dans la zone. La sécurité du plan d'eau sera assurée par un navire de l’État.

Un périmètre de sécurité de 1500 mètres sera mis en place autour du bloc côtier à détruire (Document sous-préfecture du Havre)
Un périmètre de sécurité de 1500 mètres sera mis en place autour du bloc côtier à détruire (Document sous-préfecture du Havre)








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com