Publicité.



Oissel : le client du restaurant va chercher une arme dans sa voiture et tire en l'air


Publié le Lundi 15 Juin 2015 à 14:22 l Actualisé le 15/06 - 17:04


L'auteur du coup de feu a été ramené à l'hôtel de police pour être placé en dégrisement puis en garde à vue pour "violences volontaires avec arme" (illustration)
L'auteur du coup de feu a été ramené à l'hôtel de police pour être placé en dégrisement puis en garde à vue pour "violences volontaires avec arme" (illustration)
Un habitant de Oissel âgé de 31 ans était en garde à vue ce lundi matin à l'hôtel de police de Rouen. Il a été interpellé dimanche vers 22 heures, à proximité du restaurant Le Bel Air, place Célestin Dubois, à Oissel (Seine-Maritime) après avoir tiré un coup de feu en l'air à l'extérieur de l'établissement, sans toucher personne.

L'homme était entré dans le restaurant pour commander et consommer sur place un sandwich. Au moment de payer l'addition, il avait demandé au gérant - qui avait accepté - de lui faire crédit. Que s'est-il passé ensuite dans la tête de ce client qui semblait éméché ?

Il tire un coup de feu en l'air

Toujours est-il qu'il a quitté précipitamment l'établissement, pour aller à sa voiture et revenir armé d'un pistolet Gomm-Cogne (il s'agit d'une arme qui tire des balles en caoutchouc). Sans raison, sinon celle de vouloir impressionner le commerçant, l'individu tire alors un coup de feu en l'air en direction des arbres devant le restaurant puis remonte à bord de sa 307 Peugeot et disparait.

Pas pour longtemps : dix minutes plus tard, le restaurateur appelle police-secours pour signaler que l'auteur du coup de feu est revenu. Le suspect est interpellé par une patrouille alors qu'il s'apprête à quitter les lieux au volant de sa voiture en compagnie d'une femme de 44 ans, de Petit-Quevilly.

Une douille usagée retrouvée dans la 307

Dans sa voiture, l'officier de police judiciaire a saisi une douille usagée de pistolet Gomm Cogne. L'arme, en revanche, n'a pas été retrouvée.

Le mis en cause a été ramené à l'hôtel de police. Refusant de se soumettre à un dépistage d'alcoolémie, il a été transporté à l'hôpital Saint-Julien pour une prise de sang qu'il a refusé également. Il a été néanmoins placé en cellule de dégrisement, puis en garde à vue pour violences volontaires avec arme et refus de se soumettre à un contrôle d'alcoolémie. 





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE