Publicité.



« Normandy French Tech » : Rouen, Le Havre et Caen retenues


Publié le Jeudi 25 Juin 2015 à 11:44 l Actualisé le 26/06 - 01:25


Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat chargée du Numérique, vient de l’annoncer : la candidature de Caen, Le Havre et Rouen, regroupée sous la bannière commune « Normandy French Tech » a été retenue pour faire partie des 12 territoires Français qui formeront le socle de la French Tech !

Lancée officiellement en mars 2015 après plusieurs mois de travail en commun pour élaborer un dossier unique, la candidature commune au label French Tech des communautés d'agglomération de Caen la mer et du Havre (CODAH) ainsi que la Métropole Rouen Normandie, soutenue par les Régions Basse et Haute Normandie est acceptée. La Normandy French Tech rejoint donc les 9 premiers territoires labellisés en 2014.

Cette décision démontre la capacité de la Normandie à se rassembler quand il s'agit d'innover et de promouvoir ses atouts à l'extérieur. Elle apporte aussi un encouragement à poursuivre les efforts, dans la continuité de la mobilisation de l’ensemble des acteurs (collectivités locales, acteurs institutionnels comme du secteur privé, startups etc.) qui ont construit et défendu ce dossier collectif en apportant chacun leur pierre et en contribuant à la dynamique de l’écosystème numérique normand.

La ville, le port, l'usine...

La candidature normande se fonde sur 3 grands axes de développement, qui sont aussi trois champs d’innovation numérique :

- La ville, avec Smart Cities, pour une Normandie humaine et innovante

- Le port, avec Smart Port & Logistics, pour une Normandie maritime et conquérante

- L’usine, avec Smart Industries, pour une Normandie terrestre et entreprenante.

La reconnaissance officielle de la Normandy French Tech marque le top départ pour passer aux nouvelles étapes et lancer les projets présentés dans le dossier de candidature, qui viendront amplifier la dynamique de la French Tech normande. Une gouvernance collective sera notamment mise en place afin de regrouper de manière équilibrée, les entreprises, les investisseurs, les réseaux professionnels, les acteurs du développement économique, de l’enseignement supérieur et de la recherche et les collectivités publiques.

Viendront ensuite d’autres opérations, comme la création du « Normandy Tech 40 » (autour de l’open innovation, du « mentoring » et de l’accompagnement de 40 entreprises régionales), la constitution d’une diaspora normande regroupant ambassadeurs du territoire, « greeters » de l’innovation et parrains internationaux, ou encore le lancement d’un agenda numérique normand.

La labellisation va également permettre de bénéficier d’un soutien de l’Etat, qu’il s’agisse du cofinancement d’accélérateurs d’entreprises ou de l’intégration aux actions de la France pour la promotion internationale de la French Tech, vitrine mondiale indispensable à la conquête de débouchés et de marchés. Cette labellisation est aussi une belle récompense pour toutes les entreprises et les réseaux professionnels du numérique installés sur le territoire normand qui ont soutenu cette candidature. En tout, ils sont plus de 200 à s’être engagés dans la démarche, dont :

Les maires des trois grandes agglomérations normandes se félicitent

Joël Bruneau, président de Caen la mer et maire de Caen, Frédéric Sanchez, président de la Métropole Rouen Normandie, et Edouard Philippe, maire du Havre et président de la CODAH, saluent une décision qui marque « une reconnaissance des talents et des énergies dont la Normandie est riche. L'obtention du label French Tech est le résultat d'un travail d'équipe : c'est la complémentarité entre Le Havre, Caen et Rouen qui a gagné !

Avec ce portage collectif du dossier par les trois grands pôles de Normandie, nous avons fait la démonstration que l’union fait la force : en ce sens la démarche est exemplaire. En nous mettant sur la carte de France des territoires numériques innovants, la labellisation constitue une promesse et un défi : en lien avec tous les acteurs de l’écosystème, il faut que nous – collectivités – sachions renforcer la dynamique qui s’est créée et, en continuant d’accompagner les entreprises, jouer pleinement notre rôle pour renforcer l’attractivité de nos territoires et de notre région ».

« After work Normandy FrenchTech »

Rendez-vous le 7 juillet à 19 heures pour un « after work Normandy FrenchTech » Afin de rassembler et de remercier tous les partenaires et les acteurs qui ont contribué à cette labellisation unique en France car régionale, Normandy French Tech vous propose un « after work Normandy French Tech » dans la pépinière d’entreprises Seine Innopolis Un moment convivial et festif pour échanger, préparer les nouvelles étapes et lancer les futurs projets.

"Une bonne nouvelle qui témoigne du dynamisme normand", selon EELV

Pour Yanic Soubien, vice-président du Conseil régional de Basse-Normandie et tête de liste des écologistes pour les élections régionales de décembre prochain, « cette annonce est une excellente nouvelle.

D’abord, c’est une victoire de l’union et de la coopération : les acteurs des trois villes, soutenues par les deux conseils régionaux, ont travaillé ensemble, et gagné ensemble. C’est une leçon pour ceux qui cherchent à diviser plutôt qu’à réunir.

Ensuite, l’obtention de ce label montre toute la vitalité de notre région. Et c’est aussi un enseignement à méditer : les Normands ne doivent plus, comme c’est encore le cas trop souvent, sous-estimer leurs compétences, leurs savoir-faire et leurs capacités d’innovation.

Soyons modestes, bien sûr, mais pas trop : il y a de grands talents en Normandie, ils doivent être soutenus et entendus ! ».




EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE