Publicité.



Mouvement social : pas de journaux télévisés sur France3 Haute-Normandie


Publié le Mardi 18 Décembre 2012 à 10:21 l Actualisé le 01/01


Les organisations syndicales (CGT, CFDT, SNJ et FO) ont appelé l'ensemble des personnels de France-Télévisions à cesser le travail ce mardi 18 décembre, pour une durée de 24 heures. Cette journée d'action coïncide avec la réunion du comité central d'entreprise extraordinaire qui doit examiner, aujourd'hui même, "la situation alarmante de l'entreprise". Un rassemblement est prévu à la même heure, à 14 heures, sur l'Esplanade Henri de France devant le siège de France Télévisions.
Les revendications des syndicats portent sur trois points :
1. le maintien de toutes des activités de programmes et d'information en région et dans les outremers dans l'attente d'un projet de développement pérenne avec un véritable financement,
2. des garanties concernant l'emploi des salariés précaires historiques,
3. L'arrêt de l'application unilatérale de l'accord collectif sur les classifications et les rémunérations des PT A dans le respect du dialogue social.


France3 Normandie pas épargnée, selon la CGT


"La mobilisation s’annonce forte à Rouen et au Havre. Les programmes haut-normands seront fortement perturbés, voire supprimés", annonce Danilo Commodi, délégué syndical CGT à France 3 Normandie. "La situation financière de l’entreprise est très délicate, et la guéguerre entre Aurélie Filippetti et Rémy Pflimlin n’arrange rien. Il manque entre 130 et 150Md’€  dans les caisses de la télévision publique. En conséquence, les restrictions sur l’emploi et les programmes sont graves. Les nombreux salariés en CDD n’ont plus de travail depuis septembre".
"En Normandie, souligne le délégué CGT, dans un communiqué publié ce matin, les programmes régionaux ont fondu depuis quelques années. Aujourd’hui, seule l’émission politique « La Voix est libre » est 100% Haute-Normandie. Les autres émissions dites régionales sont en fait fabriquées et diffusées sur plusieurs régions (Basse-Normandie, Bretagne, Centre, Pays de Loire…)"
"Sur le plan de l’info, les mutualisations sont de plus en plus fréquentes entre Rouen et Caen. L’édition locale du Havre « Baie de Seine » est supprimée pendant les vacances de Noel, comme l’émission « Vu d’ici ». Les vacances scolaires sont devenues un prétexte pour supprimer les émissions que le public paye à travers la redevance".




Mots-clés :


SOCIAL








PUBLICITE



C'est à l'affiche




Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE