Mort d'un motard aux Andelys : le conducteur du tracteur déféré au palais de justice d'Evreux


Mardi 11 Mars 2014 à 18:56 l Actualisé Mercredi 12 Mars 2014 - 21:32



EURE - Le conducteur du tracteur agricole impliqué dans un accident qui a coûté la vie à un motard dimanche 9 mars, sur la D1 entre Les Andelys et Fresne-l'Archevêque, a été déféré ce mardi 11 mars dans l'après-midi au palais de justice d'Evreux, à l'issue de sa garde à vue. Il a été mis en examen et écroué à la maison d'arrêt d'Evreux.

L'homme, âgé de 35 ans, a été mis en examen pour homicide involontaire avec circonstances aggravantes (délit de fuite et conduite sous l'empire d'un état alcoolique) dans le cadre d'une information judiciaire ouverte par le parquet. Le juge des libertés et de la détention (JLD) devait statuer dans la soirée s'il y avait lieu de le placer sous contrôle judiciaire ou de délivrer à son encontre un mandat de dépôt. Finalement, au terme du débat contradictoire, la décision a été prise de de le placer en détention provisoire. 

Le tracteur a-t-il fait un écart ?

Les faits reprochés à cet Andelysien sont d'une extrême gravité, même si les circonstances exactes de l'accident dont il serait à l'origine font toujours l'objet d'investigations de la part de la gendarmerie.

Selon les premières constatations, le motard âgé de 26 ans et originaire de Magny-en-Vexin, dans le Val d'Oise, a percuté le décompacteur que tractait l'engin agricole. Ce dernier a-t-il fait un écart au moment où survenait la moto ? C'est une des questions restées sans réponse.

En état d'ivresse au volant 

Ce qui est sûr, le conducteur de l'ensemble agricole ne s'est pas arrêté et a continué son chemin comme si de rien n'était. Il a été rattrapé par d'autres motards quelques kilomètres plus loin après Fresne-l'Archevêque. Interpellé par les gendarmes, il a été soumis immédiatement à un dépistage d'alcoolémie qui s'est révélé positif (1,24 gramme par litre de sang). Il a été placé en garde à vue.

Lors de ses auditions successives dans les locaux de la gendarmerie des Andelys, le mis en cause a maintenu ne s'être rendu compte de rien.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com