Publicité.



Méningite : "Les parents sont les premiers médecins de leurs enfants"


Publié le Samedi 1 Juin 2013 à 11:39 l Actualisé le 01/06 - 11:54


« Les méningites, c’est trop grave pour ne pas être informé ! », résume Jimmy Voisine, président de Méningite France – Association Audrey, suite aux décès successifs de ces derniers jours : un nourrisson au CHU de Rouen et une lycéenne de 18 ans dans le Vaucluse ainsi que l’apparition de nouvelles zones d’hyper-endémie notamment dans les Pyrénées Atlantiques.

« Professionnels de santé, médecins généralistes, pédiatres, infirmiers, parents, chacun doit se mobiliser, être alerté et correctement informé pour faire reculer les méningites ». Patricia Merhant-Sorel, présidente de l’association havraise Petit Ange rappelle qu’en cas de suspicion de méningite, « Les parents sont les premiers médecins de leurs enfants ».

Apprendre à détecter les symptômes

Des symptômes trompeurs pour les parents mais aussi pour les professionnels de santé.

Les symptômes de la méningite sont variés, ils n’apparaissent pas dans un ordre particulier (fièvre, céphalées, vomissements, photophobie, raideur de nuque, purpura -tâche rouge anormale- et ils peuvent être plus trompeurs chez le nourrisson. Ils sont parfois précédés par d’autres signes : enfant grognon, irritable, difficile à calmer « pas comme d’habitude » dit souvent la mère.

Une attention particulière des parents et des professionnels de santé eux-mêmes sur les premiers signes qui leur paraissent anormaux est utile dans le diagnostic rapide de la méningite.

Agir rapidement

Les méningites bactériennes ne sont pas à sous estimer, il faut agir rapidement.

"La méningite peut atteindre n’importe lequel de nos enfants et le tuer en 24h", souligne Patricia Merhant-Sorel. "C’est pourquoi, Méningites France - Association Audrey et Petit Ange s’engagent dans un combat contre cette maladie grave et insistent sur la nécessité absolue d’améliorer la couverture vaccinale ainsi que la formation des professionnels de santé et l’information du grand public".

"Il y a aujourd’hui des vaccins efficaces contre les méningites. Depuis le mois de janvier 2013, il existe enfin un vaccin contre la méningite B (80% des cas chez les nourrissons) et qui est en cours de commercialisation en France", observe la présidente de Petit Ange.

Pour en savoir plus :
www.ensemblecontrelameningite.fr
www.associationaudrey.fr
www.associationpetitange.com





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE