SON BEAU-FILS EST EN GARDE A VUE.

Malaunay : découvert inanimé et le visage en sang dans le hall d'un immeuble


Publié le Mercredi 11 Février 2015 à 12:02 l Actualisé le 11/02 - 13:53


L'homme le visage ensanglanté a été découvert dans le hall d'entrée d'un immeuble de la rue Lesouef, à Malaunay. Ce sont des automobilistes de pasage qui ont alerté les secours (Capture d'écran @Google Maps)
L'homme le visage ensanglanté a été découvert dans le hall d'entrée d'un immeuble de la rue Lesouef, à Malaunay. Ce sont des automobilistes de pasage qui ont alerté les secours (Capture d'écran @Google Maps)
Un différend d'ordre familial serait à l'origine des violences dont a été victime un homme de 53 ans, demeurant à Petit-Quevilly, dans l'agglomération de Rouen. Ce dernier a été découvert inanimé et le visage en sang, dans le hall d'entrée d'un immeuble de la rue Lesouef, à Malaunay, mardi 10 février vers 18 heures. 

Ce sont des automobilistes de passage, témoins de la scène, qui ont alerté police-secours. Quand les fonctionnaires arrivent sur place, les sapeurs-pompiers sont déjà là en train de porter secours à la victime en arrêt cardio-respiratoire. L'homme a le visage ensanglanté. Des massages cardiaques sont pratiqués et permettent de relancer le coeur. Le quinquagénaire, dont le pronostic vital est engagé, est transporté dans le coma au CHU de Rouen, sous assistance médicale du SAMU.

L'ex-épouse de la victime reconnait son fils

Sur place, les enquêteurs auditionnent les témoins. L'un d'eux, qui passait en voiture, déclare avoir vu un individu porter un coup de poing au visage du quinquagénaire qui est tombé au sol. L'agresseur a pris la fuite  à bord d'une Renault Modus. Il dit être en mesure de le reconnaître. 

Des proches de la victime arrivent sur les lieux, dont son ex-épouse qui demeure à Malaunay. Celle-ci confie que la description de l'auteur faite par les témoins correspond à son fils âgé de 23 ans, domicilié à Déville-lès-Rouen. Les policiers se rendent à son domicile mais ils ne trouvent personne. Se sachant recherché, le jeune homme se présente de lui-même vers 20 heures, à l'accueil de l'hôtel de police de Rouen.

Interpellé et placé en garde à vue, il reconnaît, lors de son audition, avoir frappé son beau-père d'un coup de poing au visage. Un différend familial aurait éclaté au cours de la journée et le jeune homme aurait voulu laver l'affront.










Publicité.




PUBLICITE





S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE












Suivez-nous sur Facebook