Publicité.



Les voleurs d'ordinateurs à l'école de Notre-Dame-de-Bondeville arrêtés


Publié le Mercredi 18 Novembre 2015 à 14:43 l Actualisé le 15/12 - 23:03


Les cambrioleurs du groupe scolaire Jean Moulin avaient dérobé 16 ordinateurs (Photo@Ville de Notre-Dame-de-Bondeville)
Les cambrioleurs du groupe scolaire Jean Moulin avaient dérobé 16 ordinateurs (Photo@Ville de Notre-Dame-de-Bondeville)
Les auteurs d'un cambriolage commis au groupe scolaire Jean Moulin à Notre-Dame-de-Bondeville, dans l'agglomération rouennaise, ont été identifiés et interpellés. Quinze des seize ordinateurs dérobés ont été récupérés.

Les faits qui leur sont reprochés remontent au week-end des 7 et 8 novembre dernier, après le vol par effraction de 16 ordinateurs (unité centrale, écran, clavier et souris) dans les salles de classes du groupe scolaire Jean-Moulin, à Notre-Dame-de-Bondeville (Seine-Maritime).

Lors des constatations, les policiers du groupe d'enquête criminalistique (GEC) découvrent l'inscription "A voté" sur un mur de l'école. La signature des cambrioleurs ? Toujours est-il que ce tag sera utile par la suite au dénouement de l'enquête.

En effet, rebondissement le 12 novembre. La police municipale de Notre-Dame-de-Bondeville recueille un précieux renseignement. Elle est effectivement informée par le bailleur des immeubles de la rue de la Paix que des jeunes gens ont été repérés par les caméras de vidéo-surveillance en train de faire des navettes. Ils pénètrent dans un immeuble avec des sacs pleins et en ressortent avec ces mêmes sacs mais vides.

Les policiers ne manquent pas de faire un rapprochement avec le vol commis dans l'école de la ville. La brigade de répression des cambriolages (BRC), en charge des investigations, procède à une enquête de voisinage et, à cette occasion, découvre un élément qui va être déterminant : une seconde inscription "A voté", la même en fait que celle retrouvée sur le mur de l'école. À partir de là, tout va aller très vite.

Les soupçons se portent sur un jeune couple (18 et 20 ans) qui est placé sous surveillance. Samedi matin, les enquêteurs obtiennent l'autorisation de perquisitionner au domicile des suspects. Le résultat est concluant : six des ordinateurs volés sont retrouvés dans l'appartement des deux jeunes gens qui sont placés en garde à vue.

Lors de leur audition, ils expliquent que les ordinateurs ont été déposés chez eux par une tierce personne. Leur mission est de les désosser pour les revendre en pièces détachées, affirment-ils.

Dans la "conversation", ils lâchent toutefois deux noms, ceux des supposés cambrioleurs de l'école. Ces derniers, mineurs, sont interpellés et avouent sans difficultés être les auteurs du vol par effraction. Six autres ordinateurs sont d'ailleurs retrouvés lors des perquisitions.

Les mis en cause dénoncent à leur tour un receleur qui est arrêté dans le lycée où il est scolarisé à Envermeu, dans la région de Dieppe. Chez lui, trois ordinateurs sont encore découverts. Ce qui porte à quinze le nombre des ordinateurs récupérés et restitués à l'école de Notre-Dame-de-Bondeville.

Cambrioleurs et recéleurs ont été remis en liberté. Ils devront répondre prochainement à une convocation du tribunal correctionnel de Rouen.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image





PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE