Publicité.



Les rencontres "coquines" se transformaient en cauchemar


Publié le Vendredi 25 Avril 2014 à 00:40 l Actualisé le 25/04 - 01:30


Certaines des victimes n'ont pas, par honte, osé déposer plainte (Photo d'illustration)
Certaines des victimes n'ont pas, par honte, osé déposer plainte (Photo d'illustration)
Il peut être parfois dangereux de s'aventurer sur Internet à répondre à des rendez-vous galants.

Des jeunes femmes domiciliées dans l'Essonne, en région parisienne, l'ont appris à leurs dépens en tombant dans le piège d'un trio de séducteurs qui sévissait sur le site d'annonces gratuites Vivastreet. Ces messieurs, peu scrupuleux, passaient des petites annonces coquines et dès qu'ils parvenaient à appâter une dame ils s'empressaient de lui fixer un rendez-vous.

Mais la rencontre n'avait rien d'une partie de plaisir pour ces femmes : cinq d'entre elles ont été menacées et frappées avec une arme par leurs "séducteurs" qui leur ont par dessus le marché volé leur voiture, leur téléphone portable ainsi que leur carte bancaire en prenant soin parfois de leur extorquer le code secret.

Le mode opératoire qui semblait bien rodé s'est pourtant retourné contre les malfaiteurs. Les policiers de la Sûreté départementale de l'Essonne leur ont tendu un piège : un fonctionnaire s'est fait passer pour une femme en mal d'amour. On devine la suite. Le rendez-vous coquin s'est terminé entre deux policiers et en garde à vue pour l'un des appâts. Ses deux complices, identifiés, ont été interpellés mercredi 23 avril. 




EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE