Publicité.



Les pseudo-mécaniciens désossaient les scooters volés dans une cave de Canteleu


Publié le Mercredi 16 Avril 2014 à 17:46 l Actualisé le 17/04 - 08:59


Les scooters volés étaient désossés et les pièces récupérées  (Photo d'illustration)
Les scooters volés étaient désossés et les pièces récupérées (Photo d'illustration)
SEINE-MARITIME. Les policiers ont mis un terme à l'activité pour le moins suspecte de deux pseudo-apprentis mécaniciens. Mardi 15 avril, en milieu d'après-midi, le Centre d'information et de commandement (CIC) qui gère les appels du 17 (police secours) est informé par un témoin que des jeunes gens font de la mécanique dans la cave d'un immeuble, avenue de Versailles à Canteleu.

Un équipage de la Brigade anti-criminalité est dépêché sur les lieux, mais quand la patrouille arrive il n'y a plus personne. Les policiers se font alors ouvrir la porte de la cave suspecte par le gardien et découvrent à l'intérieur deux scooters à moitié désossés ainsi que divers éléments de carrosserie et de moteur provenant de deux roues.

Les scooters étaient volés

Même constat dans une autre cave dont la porte est fracturée. Grâce aux numéros d'identification des scooters, les policiers apprennent qu'il s'agit d'engins signalés volés, entre mars et avril dernier. Un troisième scooter de marque MBK Booster est identifié comme ayant été volé à Rouen en décembre 2013.

Forts de ces éléments, les policiers de la BAC et de la Brigade canine décident de monter une souricière à proximité de la cave dans l'espoir que les suspects reviennent pour terminer le travail commencé. Bingo.

Placés en garde à vue

Vers 18 h 30, deux individus déboulent chacun au guidon d'un scooter. Ils pénètrent dans la cave et se mettent à bricoler. A l'instant où les policiers surgissent, ils tentent alors de prendre la poudre d'escampette. Mais ils sont immédiatement neutralisés, interpellés et placés en garde à vue à l'hôtel de police de Rouen. L'un est âgé de 20 ans, l'autre de 18 ans. Ils sont tous les deux originaires de Canteleu. 

Les scooters, y compris ceux avec lesquels les deux mis en cause circulaient, ont été placés en fourrière, le temps de "débrouissailler" l'affaire.
  





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE