Publicité.



Les meurtriers de Jonathan Parmentier, ex-docker du Havre, condamnés à vingt ans de réclusion criminelle


Publié le Mercredi 27 Mars 2013 à 23:10 l Actualisé le 27/03 - 23:50


Les meurtriers de Jonathan Parmentier, un ex-docker du Havre, ont été condamnés ce mercredi en milieu d'après-midi à vingt ans de réclusion criminelle.

Gaëtan Robin et Guillaume Grima, deux jeunes sans domicile fixe, étaient jugés depuis lundi par la cour d'assises de Gironde pour "séquestration suivie de mort". Des faits qui remontent au 28 janvier 2010, à Bordeaux (Gironde).

Le corps de Jonathan Parmentier, 24 ans, avait été découvert sans vie sur la mezzanine du petit appartement qu'il occupait rue du Commerce. L'autopsie avait révélé que le jeune homme, originaire du Havre où demeure toute sa famille, avait reçu un coup de couteau au niveau du thorax.

Coup de couteau au thorax et blessures à la tête

D'autres blessures notamment à la tête étaient constatées par le médecin légiste. Ses meurtriers, persuadés qu'il était mort, lui avaient enveloppé la tête avec du ruban adhésif, ce qui selon les experts qui l'ont examiné, a certainement provoqué la mort par asphyxie.

Jonathan Parmentier avait quitté le Havre quelques mois plus tôt pour s'installer à Bordeaux. Peu avant sa mort, il avait fait connaissance de ceux qui allaient devenir ses bourreaux. Le jeune haut-normand avait proposé à Gaëtan Robin et Guillaume Grima, alors à la rue, de les héberger provisoirement.

Pour lui voler 3200 euros provenant d'un héritage

Le soir du meurtre, les deux hommes avaient attaché les pieds et les mains de leur hôte sous un prétexte fallacieux. Jonathan s'était laissé faire. A cet instant, Gaétan Robin et Guillaume Grima ont été précis sur leurs intentions : lui dérober les 3200 euros qu'il attendait de toucher d'un héritage.

Le corps de la victime avait été découvert cinq jours après les faits.

Les deux avocats de Guillaume Grima ont insisté sur "le parcours compliqué et douloureux" de leur client "depuis l'enfance". Selon eux, "la mort n'avait pas été intentionnellement recherchée".

"Une peine qui ne soit pas inférieure à 20 ans"

A l'heure de son réquisitoire, l'avocat général, Jean-Paul Dupont, avait mis l'accent sur la culpabilité commune des deux accusés dans la mort de Jonathan. Le magistrat avait réclamé "une peine qui ne soit pas inférieure à vingt ans de réclusion".

La cour d'assises a suivi les réquisitions en condamnant les deux hommes à une peine de vingt ans de réclusion pour chacun, assortie d'un suivi socio-judiciaire de dix ans pour Grima et de cinq ans pour Robin.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image





PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE