Publicité.



Les gendarmes du PSIG d'Yvetot mettent un terme à la course entre deux automobilistes


Publié le Lundi 4 Août 2014 à 21:09 l Actualisé le 05/08 - 23:50


Deux automobilistes qui faisaient la course ont été pris en chasse par un véhicule du peloton de surveillance et d'intervention (PSIG) d'Yvetot, dans la nuit de samedi à dimanche.

Vers 4 heures du matin, alors qu'ils avaient mis en place un contrôle d'alcoolémie près de l'Excalibur, la boite de nuit de Motteville, l'attention des gendarmes est attirée par des ronronnements de moteurs. C'est alors qu'ils voient arriver à toute allure une Mégane et une Clio. Les deux Renault roulent de front de part et d'autre du terre plein central ! Avec leur lampes torches, les militaires leur font signe de s'arrêter. En vain.

Ils foncent tous feux éteints

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Les deux conducteurs appuient sur le champignon de plus belle. Le PSIG se lance à leur poursuite et arrivé à Croix-Mare, les fuyards voyant que le feu est au rouge et que des véhicules sont arrêtés, se déportent dangereusement sur la gauche pour prendre la direction de Barentin. Tous feux éteints, ils foncent dans le noir. 

A Hauteur de Bouville, la Mégane continue sa route tout droit, tandis que la Clio fait demi-tour au rond-point pour revenir vers Bouville. Les gendarmes préviennent l'hôtel de police de Rouen, de l'arrivée imminente au Mont-Riboudet de la Mégane. Pendant ce temps, eux continuent de pister la Clio.

Au niveau des pépinières à la sortie de Bouville, la voiture du PSIG parvient à dépasser la Renault et à contraindre son conducteur à s'arrêter. Il est immédiatement interpellé. Le jeune homme âgé de 25 ans, originaire de Saint-Etienne-du-Rouvray, est soumis à un dépistage d'alcoolémie qui se révèle positif avec un taux de 1,34 gramme par litre de sang. Il est par ailleurs démuni du permis de conduire qu'il n'est pas allé rechercher à la préfecture après une suspension.

Remis en liberté

Son état de santé ne permettant pas son placement en garde à vue, il a été remis en liberté après avoir fait l'objet cependant d'une série de procédures : conduite dangereuse, refus d'obtempérer, conduite sous l'emprise d'un état alcoolique et en récidive, dépassement sans visibilité et quelques autres infractions au code de la route. Il s'est vu en outre notifier la rétention administrative de son permis. Il devra répondre de tous ces faits devant le tribunal correctionnel de Rouen d'ici à quelques mois.

Quant à l'autre véhicule, la Mégane, elle a été retrouvée abandonnée en bordure de la Sud III à hauteur de la zone des Patis, à Petit-Quevilly. Ses occupants avaient pris la poudre d'escampette...





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE