Les douaniers de l'aéroport de Roissy saisissent 369 cactus protégés et menacés d’extinction


Jeudi 15 Septembre 2016 à 16:47 l Actualisé Jeudi 15 Septembre 2016 - 22:20



La première saisie a lieu le 23 août dernier, lorsque les agents découvrent 274 cactus dans 4 colis en provenance du Mexique et à destination de Hong-Kong (Photos@Douane française)
La première saisie a lieu le 23 août dernier, lorsque les agents découvrent 274 cactus dans 4 colis en provenance du Mexique et à destination de Hong-Kong (Photos@Douane française)
En une semaine, les agents des douanes de Roissy, en région parisienne, ont intercepté à trois reprises des cactus protégés par la convention CITES[1], relative au commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction.

La première saisie a lieu le 23 août dernier, lorsque les agents découvrent 274 cactus dans 4 colis en provenance du Mexique et à destination de Hong-Kong. Sollicité pour expertise, un spécialiste du Muséum national d’Histoire naturelle confirme qu’il s’agit d’espèces très rares et protégées.

Le 30 août dernier, une autre brigade des douanes de Roissy réalise deux nouvelles saisies de cactus protégés dans des colis ayant la même provenance et destination. La première, composée de 75 cactus de 4 espèces différentes est découverte dans trois colis tandis que la seconde est réalisée dans un seau de plage pour enfant renfermant 20 petits cactus.
Selon les spécialistes du MNHN, certains des spécimens saisis auraient jusqu’à 200 ans.

Au total, les agents ont intercepté 369 cactus appartenant à 11 espèces différentes de cactus protégés dont la valeur est estimée à près de 80 000 euros.

Ces plantes, gravement menacées d’extinction en raison des prélèvements importants et de leur croissance relativement lente, sont très prisées par certains collectionneurs. Elles ont toutes été confiées au Muséum national d’Histoire naturelle.
"La douane est particulièrement impliquée dans la préservation des espèces de faune et de flore menacées. Par les contrôles quotidiens qu’elle effectue en tous points du territoire, elle lutte contre les organisations criminelles qui prospèrent du commerce illicite d’espèces protégées au mépris total de la biodiversité."
La douane française rappelle avoir réalisé en 2015 423 constatations au titre de la protection des espèces menacées. Elle a appréhendé 406 animaux vivants, près de 200 kg d’espèces animales (anguilles, oursins…), 38 animaux naturalisés, 365 pièces d'ivoire travaillées et 448 kg d'ivoire brut, 1 427 spécimens et 2 335 kg de coquillages et coraux (principalement des lambis). Par ailleurs, 3 097 articles et 353 kg d’articles issus d’espèces animales ou végétales ont également été saisis.

[1] Convention on International Trade of Endangered Species, Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction, communément appelée « Convention de Washington »









Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com