Les deux taggueurs venaient de "barbouiller" une locomotive et ses wagons


Mardi 5 Novembre 2013 à 12:22

ROUEN (Seine-Maritime) - La brigade anti-criminalité était en patrouille de surveillance lorsqu'elle a aperçu, ce mardi 5 novembre vers 5 h 10, deux individus au comportement suspect, rue Henri II Plantagenêt, dans le quartier Gramont sur la rive gauche de Rouen. Les deux hommes chargeaient des bombes de peinture dans leur Citroën C1.

Bizarre, bizarre...

D'autant plus bizarre qu'à proximité des tags fraîchement peints sont constatés sur une palissade de chantier : une inscription en lettres géantes "DVR UDS" et un bonhomme de 1,50 m. D'autres tags sont également relevés dans l'enceinte des installations de la SNCF, notamment des graffitis à la peinture rouge sur une locomotive et ses wagons et les murs des bâtiments. On pouvait lire entre autres : "enfer médiatique".

Mis devant le fait accompli, les deux noctambules - la peinture encore sur les mains - ont reconnu les faits. Ce qui leur a valu d'être placés en garde à vue. Ils sont respectivement âgés de 25 et 24 ans et sont domiciliés le premier à Canteleu, le second à Poses, près de Louviers.











Publicité.














PUBLICITE










Suivez-nous sur Facebook
















cookieassistant.com