---

Les deux supporters rouennais poursuivis pour avoir introduit des fumigènes dans le stade Diochon


Publié le 6 Janvier 2013 à 00:28 / Actualisé le 01/01/1970

L'un des deux supporters du FC Rouen placés en garde à vue samedi soir, a été laissé libre dimanche après-midi. Le plus jeune, âgé de 20 ans,  fera l'objet d'une composition pénale.

Le deuxième, âgé lui de 30 ans, a été remis en liberté dans la soirée sur instruction du parquet. Il sera reconvoqué si besoin est après que les enquêteurs auront pu auditionner l'un des témoins, un stadier chargé de la sécurité à Diochon.

Les deux supporters ont été interpellés à l'issue de la rencontre FC Rouen - AC Ajaccio, qui se disputait samedi soir dans le cadre des 32e de finale de la Coupe de France à Robert Diochon.

Trois ans de prison et 15 000 euros d'amende

Les deux hommes auraient été aperçus par des membres de la sécurité du stade en possession, parmi le public, de fumigènes allumés. Les policiers ont attendu la fin de la rencontre pour les interpeller.

Le code des sports (article L 332-8) punit le fait d'introduire et de faire usage de fumigènes, feux de bengale et torches dans une enceinte sportive, de trois ans d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende.

Les deux supporters Rouennais, qui n'auront pas pu savourer jusqu'au bout la victoire de leur équipe, risquent également de faire l'objet d'une interdiction administrative de stade.


Mots-clés :









Publicité.



PUBLICITE







S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE








Suivez-nous sur Facebook