Les deux Anglais arrêtés à Dieppe avec 14 kg de cocaïne mis en examen pour "trafic international"


Mercredi 29 Janvier 2014 à 21:22 l Actualisé Jeudi 30 Janvier 2014 - 01:41



La cocaïne conditionnée en sachets était dissimulée dans les cavités du châssis du monospace (Photo d'illustration).
La cocaïne conditionnée en sachets était dissimulée dans les cavités du châssis du monospace (Photo d'illustration).
SEINE-MARITIME - Deux ressortissants Anglais, interpellés samedi 25 janvier par les douaniers alors qu'ils s'apprêtaient à embarquer au Transmanche de Dieppe à destination de Newhaven (Grande Bretagne) avec 14 kilos de cocaïne, ont été mis en examen ce mercredi soir pour "trafic international de stupéfiants". Ils ont été écroués.

Démasqués par le chien anti-drogue

Comme le révélait dès samedi soir InfoNormandie.com, les deux frères, âgés entre 38 et 42 ans, étaient à bord d'un monospace ancien. Leur comportement a attiré l'attention des douaniers qui se sont approchés avec leur chien anti-stupéfiants. Ce dernier s'est agité anormalement à ce moment-là, ce qui a amené les fonctionnaires à contrôler les deux suspects et à inspecter minutieusement le véhicule avec l'aide de l'animal.

En retirant les tapis de sol, les douaniers se sont aperçus que la drogue était cachée dans les cavités naturelles du châssis de l'automobile. Les deux hommes ont fait l'objet d'une retenue douanière avant d'être placés en garde à vue dans les locaux de la brigade de stupéfiants du Service régional de police judiciaire (SRPJ) à Rouen.

500 000 euros à la revente !

Les 14 kg de cocaïne, représentant une valeur à la revente de plus de 500.000 euros, ont été naturellement saisis ainsi que le véhicule qui va être soumis à un exmamen attentif des enquêteurs.

Au cours de leurs auditions successives, les mis en cause n'ont pas été bavards. Ils auraient indiqué s'être procurés la cocaïne aux Pays Bas et en Belgique. Ce n'était pas le premier voyage qu'ils auraient fait entre l'Europe du Nord et la Grande-Bretagne, via le port de Dieppe.

Mis en examen et écroués à Lille

Présentés à un magistrat de la Juridiction inter-régionale spécialisée (JIRS) de Lille, chargé désormais d'instruire le dossier, les deux frères ont été mis en examen ce mercredi soir pour "trafic international de stupéfiants". Ils ont été placés en détention provisoire à la maison d'arrêt de Lille-Sequedin.










Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com