Publicité.



Les braqueurs présumés de trois agences postales de l'Eure sous les verrous


Publié le Jeudi 12 Juin 2014 à 09:01 l Actualisé le 12/06 - 15:20


EURE. Les auteurs présumés de trois vols à main armée commis dans l'Eure entre le 31 décembre 2013 et le 11 janvier dernier ont été confondus. Il s'agit de trois malfaiteurs qui avaient déjà été interpellés en Ile-de-France pour des braquages commis au début de l'année. Pour ces derniers faits, ils avaient été mis en examen et placés en détention provisoire.

C'est donc en prison que les gendarmes de la Section recherche de Rouen sont allés les chercher, afin de pouvoir les auditionner sur les trois braquages de l'Eure. Rappel des faits.

Trois hold-up en dix jours

Les 31 décembre 2013 et 11 janvier 2014, trois vols à main armée sont commis dans le département de l'Eure au sein des agences de la Banque Postale de La Couture Boussey,  Saint -André de L'Eure et Amfreville La Campagne. Le préjudice total est estimé à 15 000 euros. La section de recherches est alors chargée des investigations avec le groupement de gendarmerie de l'Eure. Un rapprochement est rapidement effectué entre les deux premiers faits commis le 31 décembre 2013. Le mode opératoire et le signalement des auteurs permettent de faire ensuite un rapprochement avec le troisième fait commis le 11 janvier 2014. Le parquet d'Evreux décide d'une jonction des trois procédures.

Des suspects déjà en prison

Les investigations permettent d'identifier trois individus, déjà incarcérés suite à leur interpellation en début d'année 2014, pour des faits similaires commis en Île-de-France. Le 3 juin dernier, ils sont extraits de leur cellule puis placés en garde à vue. «  Ils reconnaissent leur participation à l'ensemble des faits », selon la gendarmerie.

Sur instructions du parquet d'Evreux, les mis en cause sont reconduits sur leurs lieux de détention dès la fin de leur garde à vue. Le Parquet d'Evreux envisage de se dessaisir au profit du parquet de Paris afin que l'ensemble des affaires impliquant ces malfaiteurs soient traitées par le magistrat instructeur déjà saisi des faits commis en Île-de-France.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE