Publicité.



Les braqueurs en culottes courtes du Cocci Market du Havre arrêtés après une minutieuse enquête


Publié le Jeudi 15 Novembre 2012 à 18:12 l Actualisé le 01/01


Il aura fallu moins d'une semaine aux policiers du Havre pour identifier, confondre et interpeller les auteurs présumés d'un vol à main armée commis le 8 novembre dans un supermarché Cocci Market, au Havre (Seine-Maritime). Les quatre suspects ont été arrêtés  mercredi matin, trois à 6 heures à leur domicile respectif, le quatrième dans l'après-midi par la brigade anticriminalité (Bac). Il s'agit de très jeunes gens, âgés de 15, 16, 17 et 22 ans ! tous domiciliés à Mont-Gaillard, le quartier où s'est déroulé le braquage. A l'issue de leur présentation à un magistrat du parquet du Havre jeudi en fin d'après-midi, ils ont été mis en examen et placés en détention provisoire dans la soirée. Une information judiciaire pour "vol à main armée" a été ouverte au cabinet d'un juge d'instruction.


Un long travail d'enquête


Pendant près d'une semaine, la brigade criminelle de la sûreté urbaine du Havre et les fonctionnaires de la sécurité publique ont travaillé d'arrache-pied sur cette affaire, et main dans la main. Ils ont d'abord retrouvé le véhicule, une Ford Fiesta, qui a servi au braquage une demi heure après les faits. Le véhicule avait été volé dans le courant de la nuit précédente dans le quartier de Bléville.
Les investigations ont consisté ensuite à auditionner tous les riverains de la rue des Ponts où est situé Cocci Market, au cas où ils auraient constaté un véhicule suspect le matin de l'agression. Tout ce travail d'enquête, complété par des recoupements, a payé puisque mardi soir les policiers de la "Crim" disposaient des noms des quatre braqueurs présumés. Ne restait alors qu'à les localiser et les interpeller. Ce qui a été fait mercredi matin.


Ils avaient gazé le commerçant


Lors de leur garde à vue, les quatre Havrais ont reconnu les faits. Ils devraient être mis en examen ce soir pour "vol à main armée".
Ce mercredi 8 novembre, vers 8 h 30, encagoulés et gantés, ils faisaient irruption dans une épicerie Cocci Market. Sous la menace d'armes de poing et de bombes lacrymogènes, ils contraignaient le commerçant, seul dans sa boutique, à leur remettre le contenu du tiroir-caisse, soit quelques centaines d'euros. Puis ils l'aspergeaient copieusement de gaz lacrymogène, avant de prendre la fuite.


Rémy Lebel



Le patron de la Sûreté urbaine :


"on ne lâche rien"


Le commissaire Patrick Longuet, patron de la sûreté urbaine du Havre et, à ce titre, de la brigade criminelle, ne cache pas sa satisfaction d'avoir mis hors d'état de nuire les braqueurs présumés du Cocci Market. Pour lui, c'est une sorte d'avertissement à l'adresse des autres bandes de malfaiteurs - ou de ceux tentés de les imiter - qui sévissent dans l'agglomération havraise depuis deux mois, multipliant les vols à main armée, en particulier contre des commerces.
" On ne lâche rien. Tous les braquages sont traités avec la même envie d'en interpeller les auteurs et avec les mêmes moyens en hommes", confie le commissaire de police. L'occasion de féliciter les policiers havrais, tous services confondus, qui ont travaillé de concert sur cette enquête rondement menée. " Nous sommes partis de rien", insiste-t-il. Autrement dit avec très peu d'éléments. Dans le quartier où le braquage s'est déroulé, il n'y a pas de vidéo-surveillance et le supermarché visé n'en est pas équipé non plus.




EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE



C'est à l'affiche




Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE