Publicité.



Les braqueurs de la poste d'Harfleur écroués : c'était leur coup d'essai...


Publié le Mercredi 28 Novembre 2012 à 00:00 l Actualisé le 01/01


Les deux hommes soupçonnés d'avoir braqué le 26 octobre dernier le bureau de poste de Harfleur ont été mis en examen ce soir pour "vol avec arme". Ils ont été écroués, l'un à la maison d'arrêt de Saint-Aubin-Routot, près du Havre, l'autre à la prison Bonne Nouvelle à Rouen.


L'un des malfaiteurs présumés avait été interpellé vendredi au Havre (Seine-Maritime), dans des conditions inespérées. Vers 23 heures, les services de police sont informés que trois individus sont en train de mettre le feu à un scooter, rue des Prés Colombel. Un équipage de la brigade anticriminalité se rend sur les lieux et interpelle les trois hommes en flagrant délit. Ils reconnaissent sans difficultés le vol du deux roues et la tentative d'incendie. Ils sont placés en garde à vue.


Chez lui, un document provenant d'un braquage


Les policiers ont le nez fin : ils procèdent immédiatement à des investigations qui leur permettent de découvrir des cartes bancaires. Ces dernières ont été signalées volées au cours de cambriolages commis à Turretot et à Sandouville. Une perquisition est alors effectuée au domicile du plus âgé (ses complices sont mineurs). Là, les enquêteurs de la sécurité publique tombent, en fouillant l'appartement, sur une pièce d'identité suspecte. Il apparait rapidement que le document administratif a été volé à une femme lors du braquage du bureau de poste d'Harfleur, un mois plus tôt.
Ce jour-là, l'un des deux malfaiteurs avait arraché le sac à main d'une cliente, présente dans le bureau de poste. Placé en garde à vue, le suspect, âgé de 20 ans et domicilié au Havre, a reconnu les faits. Une arme de poing (un pistolet à air comprimé), a également été retrouvée à son domicile mais l'individu a refusé de livrer le nom de son complice. Le suspect a alors été remis à la division criminelle du service régional de police judiciaire (SRPJ) de Rouen, en charge des investigations une série de hold-up contre des établissements financiers.


Domicilié à côté du bureau de poste...


Le travail des enquêteurs a consisté a identifier le complice du jeune Havrais. Et mardi matin à 7 heures, les hommes du commissaire Philippe Ménard procédaient à son interpellation au domicile de ses parents à Harfleur, tout à côté du bureau de poste... Le suspect âgé de 23 ans, n'a opposé aucune résistance. Dans sa chambre, les enquêteurs ont saisi une arme de poing, réplique d'un pistolet automatique, ainsi qu'un cagoule, une paire de gants et des vêtements sombres. Placé en garde à vue, il a reconnu être le second homme du braquage de la poste de Harfleur.
L'interrogatoire croisé des deux présumés braqueurs a permis d'établir le rôle de chacun. Le Havrais a ainsi expliqué avoir fourni les deux armes. Le Harfleurais, lui, qui était sorti de prison en août dernier, a indiqué le coup. Tous les deux, sans emploi, avaient besoin de trouver de l'argent rapidement.
Le braquage de la poste de Harfleur leur avait rapporté un maigre butin. Ils sont ce soir en prison.




Mots-clés :


EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE



C'est à l'affiche




Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE