Publicité.



Les braqueurs de la boulangerie de Gonfreville-l'Orcher pris dans les filets de la police du Havre


Publié le Mardi 2 Août 2016 à 18:11 l Actualisé le 03/08 - 13:43


Les braqueurs sont passés  l'action a l'heure de la fermeture (Illustration)
Les braqueurs sont passés  l'action a l'heure de la fermeture (Illustration)
Deux des auteurs présumés du braquage commis le 23 juillet, contre la boulangerie Le Fournil de l'Orcher, à Gonfreville-l'Orcher (Seine-Maritime) ont été identifiés et interpellés par les policiers du Havre. Il s'agit de deux havrais de 19 et 20 ans. Les enquêteurs de la sûreté urbaine sont parvenus à remonter jusqu'à eux grâce à des investigations minutieuses.

Ce soir-là, vers 20 heures. alors que la boulangerie s'apprête à fermer, trois individus cagoulés et gantés font irruption dans le magasin. Sous la menace d'une arme de poing, ils se font remettre une enveloppe contenant quelques centaines d'euros.

Une des employées, et une apprentie, ont le réflexe d'actionner le signal d'alarme avant d'être menacées par les malfaiteurs qui prennent la fuite à bord d'une Twingo stationnée à proximité.

Le véhicule utilisé par le trio est découvert un peu plus tard par un équipage de la police municipale. Il est garé sur le parking du stade Royer, boulevard Jules Durand au Havre. A la vue des policiers, les occupants s'enfuient à pied et ne peuvent être retrouvés.

Lors de l'inspection de la Twingo, qui n'est pas signalée volée, les policiers de la sûreté urbaine découvrent à l'intérieur une carte d'identité correspondant à un homme né en 1996 et demeurant au Havre. Ce dernier est alors placé sous surveillance, de même que le propriétaire de la Twingo, également du Havre. Les investigations portant sur la téléphonie des deux suspects vont révéler des éléments intéressants. De même que l'exploitation des enregistrements de la vidéo surveillance.

Ils se livrent aux policiers

Convaincus que les deux havrais sont bien impliqués dans le braquage de la boulangerie de Gonfreville-l'Orcher, les policiers montent une opération dès le lendemain matin à 6 heures afin d'interpeller l'homme à la carte d'identité. En l'absence de l'individu, les enquêteurs procèdent néanmoins à une perquisition à son domicile et retrouvent des vêtements correspondant à ceux que portait l'un des malfaiteurs lors du hold-up.

Alors que l'enquête progresse, une nouvelle souricière est mise en place le 28 juillet au domicile respectif cette fois des deux suspects, sans permettre leur arrestation. Se sachant recherchés activement, les deux havrais se présenteront finalement l'après-midi même au commissariat du Havre.

Placés en détention provisoire

Placés en garde à vue, ils nient farouchement les faits. Le propriétaire de la Twingo affirme que son véhicule lui a été dérobé mais qu'il n'a pas eu le temps de signaler le vol aux services de police.

Déférés samedi 30 juillet au palais de justice, les mis en cause ont été mis en examen pour vol à main armée en réunion. Le parquet a ouvert une information judiciaire et les deux hommes ont été placés en détention provisoire, l'un au Havre, l'autre à Rouen, par le juge des libertés et de la détention (JLD).





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE