Les auteurs d'un tapage nocturne outragent le maire d'Arques-la-Bataille, près de Dieppe


Mercredi 12 Novembre 2014 à 18:59 l Actualisé Mercredi 12 Novembre 2014 - 19:22



Deux individus qui faisaient du scandale  sur la voie publique, place Nelson Mandela, à Arques-la-Bataille, près de Dieppe, ont été interpellé lundi 10 novembre vers 21 h 30. 

Fortement alcoolisés, et la musique à fond, les trublions en sont venus aux mains avec des riverains de la place qui tentaient de les faire déguerpir. Le premier magistrat de la commune, Guy Sénécal, qui passait par là est intervenu à son tour pour faire cesser le tapage nocturne.

Mais les deux hommes, âgés de 22 et 23 ans et respectivement domiciliés à Neuville-lès-Dieppe et Saint-Nicolas-d'Aliermont, s'en sont pris à lui également. L'un des mis en cause a ainsi sorti son sexe et l'a exhibé, joignant le geste à la parole : "J'enc.... les communistes" (sic), a-t-il hurlé à l'adresse du maire. 

Interpellés par un équipage de police-secours, les deux individus ont été ramenés au commissariat de Dieppe où ils ont été placés en cellule de dégrisement, puis en garde à vue pour exhibition sexuelle et outrage à magistrat. Ils ont été remis dehors hier mardi avec en poche une convocation par officier de police judiciaire (COPJ) pour le 12 juin 2015.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com