Ils sont âgés de 15 à 19 ans.

Les auteurs d'un home-jacking à Bourg-Achard interpellés dans la région rouennaise


Samedi 26 Novembre 2016 à 09:58

Les investigations des gendarmes a permis d'identifier les auteurs du home-jacking commis à Bourg-Achard (Photo©infoNormandie)
Les investigations des gendarmes a permis d'identifier les auteurs du home-jacking commis à Bourg-Achard (Photo©infoNormandie)
Les gendarmes de la communauté de brigades de Routot viennent de solutionner un home-Jacking au cours duquel deux véhicules et un scooter avaient été volés chez le même propriétaire à Bourg-Achard (Eure). Les quatre auteurs, âgés entre 15 et 19 ans, sont originaires de l'agglomération rouennaise (Grand-Couronne et Saint-Étienne-du-Rouvray).

Les faits datent de la nuit du 3 au 4 novembre. En pleine nuit, vers 3 heures, des individus pénètrent dans une habitation, alors que les propriétaires sont endormis. Ils dérobent un portefeuille et un téléphone portable mais aussi les deux véhicules du couple, une 207 et une 308 Peugeot ainsi qu'un scooter.

Entrés sans effraction

L'enquête de gendarmerie permet de constater que les voleurs sont entrés dans la demeure sans effraction. De fait, la porte d'entrée n'était pas verrouillée cette nuit-là, selon une source proche de l'enquête.

L'un des véhicules est découvert endommagé dans l'agglomération de Rouen quelques jours plus tard. Les investigations permettent alors de remonter jusqu'à l'individu qui la conduisait le jour de l'accident. Il est interpellé le 21 novembre à Grand-Couronne. Ses complices du home-jacking de Bourg-Achard sont appréhendés le lendemain à Saint-Étienne-du-Rouvray. Trois sont mineurs (15 et 17 ans) et le quatrième est majeur (19 ans).

Ils reconnaissent les faits

Lors de leur audition en garde à vue, ils reconnaissent explicitement les faits. Les mineurs ont été déférés mardi 22 novembre devant un magistrat du parquet de Rouen puis présentés à un juge des enfants qui a décidé de les placer sous contrôle judiciaire.

Le majeur a été jugé le lendemain en comparution immédiate à une peine de prison et mise à l'épreuve pendant deux ans.

Le deuxième véhicule et le scooter n'ont pas été retrouvés.















Publicité.














PUBLICITE













Suivez-nous sur Facebook