Publicité.



Les amis d'enfance étaient à la tête d'un juteux trafic de drogue au Havre


Publié le Vendredi 22 Novembre 2013 à 15:40 l Actualisé le 24/11 - 23:11


La presse saisie lors des perquisitions servait à conditionner l'héroïne
La presse saisie lors des perquisitions servait à conditionner l'héroïne
C'est un joli coup de filet qu'ont opéré les services de police du Havre en début de semaine dernière. Trente deux suspects ont été interpellés et placés en garde à vue. Au final, seize d'entre eux ont été déférés devant la justice pour acquisition, détention, transport et cession de produits illicites, ainsi que non justification de ressources et blanchiment. Huit des mis en cause ont été placés en détention provisoire.

Le début de l'enquête remonte un peu avant novembre 2012. Un renseignement parvient aux policiers havrais comme quoi le quartier des Champs-Barets, près du stade Océane et de la cité Chauvin, abritait un trafic de stupéfiants. En réalité, depuis 2010, les habitants de cet ensemble assez résidentiel construit à l'ooigine pour loger les fonctionnaires et agents de l'Etat, se plaignaient des rassemblements de jeunes et des allées et venues suspectes.

Quatre amis d'enfance

Cette fois, les informations dont disposaient les enquêteurs laissaient à penser que le trafic avait pris de l'ampleur. A partir de là, la brigade des stups de la Sûreté urbaine du Havre mettait en place une surveillance discrète de certains individus cités par ces informateurs. Les policiers parvenaient à identifier ceux qui semblaient être à la tête de ce réseau : quatre amis d'enfance qui ont grandi dans le quartier. Il s'agit d'individus âgés de moins de 30 ans, qui vivent officiellement du revenu de solidarité active (RSA). Mais leur train de vie, bien supérieur à leurs ressources, attire l'attention des enquêteurs. "Ils avaient tendance à flamber", confie le commissaire Patrick Longuet, patron de la Sûreté urbaine du Havre.

Plaque tournante du trafic local

Dès lors, en mars dernier, le parquet du Havre ouvrait une information judiciaire et co-saisissait le Groupe d'intervention régional (GIR). Pendant ces huit mois, les enquêteurs vont alors mener des investigations tous azimuts. Au bout du compte, ils parviennent à établir que le quartier des Champs-Barets est la plaque tournante du trafic de drogue dans l'agglomération havraise.

Ayant réuni assez d'éléments pour confondre les trafiquants présumés, en particulier les quatre amis d'enfance, un vaste coup de filet était lancé lundi 18 novembre à 6 heures. Une centaine de policiers de plusieurs unités est mobilisée, dont les soixante dix enquêteurs de la Sûreté urbaine, épaulés par des effectifs du GIR, de la BREC (brigade de recherches et d'intervention) et de la Compagnie départementale d'intervention (CDI). En moins d'une heure, vingt-cinq suspects sont interpellés à leur domicile respectif et placées en garde à vue. Au fil des premières auditions, sept autres le seront également au cours des heures suivantes. Les enquêteurs entendront aussi une trentaine d'autres personnes hors garde à vue.

Un réseau bien structuré

Lors des perquisitions chez les quatre amis d'enfance, les policiers n'ont pas été surpris de découvrir des voitures de luxe, du matériel hi-fi de haute technologie, des écrans plats de télévisions, etc. En revanche, assez curieusement, pas un gramme d'héroïne, de cocaïne ou de résine de cannabis n'a été retrouvé dans le cadre de cette affaire. Toutefois, les policiers ont saisi une presse bien spéciale qui sert à conditionner l'héroïne et la cocaïne.

Dans le dossier, figurent suffisamment d'éléments pour étayer la thèse d'un trafic de drogue dure bien structuré. Selon le commissaire Longuet, le réseau aurait écoulé plusieurs centaines de kilos d'héroïne, des dizaines de cocaïne et de résine de cannabis.






EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE