Publicité.



Les Petroplus attendent beaucoup de leur entretien avec Hollande à Val-de-Reuil


Publié le Vendredi 4 Janvier 2013 à 00:01 l Actualisé le 01/01


L'intersyndicale CGT, CGC-CFE et CFDT de Petroplus, la raffinerie de Petit-Couronne (580 salariés) , dont la fermeture du site semble aujourd'hui de plus en plus inéluctable faute de repreneur, rencontrera samedi le président de la République à l'occasion de sa venue dans l'Eure.

L'entretien entre François Hollande et une délégation de l'intersyndicale se déroulera à l'hôtel de ville de Val-de-Reuil, vers 9 h 30, en présence d'Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement Productif. Il aura lieu à huis clos, précise la préfecture de l'Eure, c'est-à-dire sans journaliste.
Cette rencontre est très attendue par les salariés dont l'emploi est menacé de disparaître.

"Il faut savoir que cela fera un an jour pour jour que le Président de la République est venu rendre visite aux salariés de Petit Couronne", rappelle l'intersyndicale dans un communiqué. "Le futur Président de la République se posait la question sur les actions mises en place pour sauver les emplois à Petit Couronne par le gouvernement de l’époque. Nous nous permettons donc de lui poser également cette question".

"Il est impératif qu’une solution soit trouvée dans les plus brefs délais sachant que la prochaine échéance est fixée au 5/02.Cela fait plus d’un an que les salariés et leur famille sont dans l’incertitude.

"Nous souhaitons donc que le Président de la République prenne toutes ses responsabilités" , souligne encore l'intersyndicale. Aussi souhaite-t-elle  à l'occasion de la venue de François Hollande lui remettre "les lettres de vœux des salariés de la raffinerie de Petit Couronne qui lui sont adressées. Cela montrera (son) attachement au raffinage en France et à la poursuite d’activité du site de Petit-Couronne.

"Si nous devons mourir ça ne sera pas en silence, nous ne lâcherons rien !", martèlent depuis des semaines les salariés de Petroplus.

Le NPA sera là aussi


Le NPA (Nouveau parti anticapitaliste) a annoncé sur son blog qu'il sera présent samedi à Val-de-Reuil et à Louviers à l'occasion  de la venue de François Hollande. Il explique pourquoi dans une déclaration publiée sur le blog des comités de l'Eure, et dont infonormandie reproduit le texte :"Le président Hollande est fier de marcher dans les pas du grand homme, et MM.Loncle, Martin, Jamet expriment leur ravissement.


Mais ce n’est pas le mythe mendésiste qui fera oublier les promesses de campagne, peu nombreuses mais déjà mises à mal: droit de vote des étrangers à la trappe, budget de la culture en baisse, traité européen merkozien, timide imposition des plus riches, aumône pour le RSA, rien pour le Smic, «  petite loi M-real » (qui aurait pu sauver des milliers d’emplois depuis juin) perdue quelque part dans les bureaux de l’assemblée, maintien des subventions publiques à Sanofi malgré les suppressions d’emplois, tergiversations sur le mariage pour tous, sans même parler des sales affaires de l'Ayraultport  ou  du nucléaire… Alors, nous ne regrettons pas d’avoir tout fait pour chasser Sarkozy, mais nous  avions bien raison d’ajouter aussitôt « sans faire confiance à Hollande ».


Pas question d'accepter d’un gouvernement de gauche ce qu’on refusait de la droite. Nous serons présents samedi pour le dire".



Mots-clés :

EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE