---

Légitime défense : les gendarmes de Gisors tirent sur un commando de cambrioleurs


Publié le 30 Décembre 2015 à 09:41 / Actualisé le 30/12/2015 - 12:54

Illustration.
Illustration.
S'estimant en légitime défense, les gendarmes ont fait usage de leurs armes dimanche matin près de Gisors (Eure), après avoir surpris des cambrioleurs dans l'enceinte d'une entreprise. 

Il est autour de 7 heures ce 27 décembre. Le responsable d'une société industrielle est alerté par le déclenchement du signal d'alarme dans son usine située à proximité de Gisors. Une patrouille de trois gendarmes de la communauté de brigade de Gisors arrive rapidement sur les lieux. Elle constate que le portail d'entrée de l'usine est fracturé.

Les gendarmes effectuent alors une reconnaissance des lieux et pénètrent dans l'enceinte de l'usine. Ils remarquent trois véhicules stationnés à l'extrémité de l'usine et à proximité des quais de chargement. Deux d'entre eux - des utilitaires - ont le coffre ouvert.

Soudain, un troisième véhicule, dont le conducteur a sans doute repéré la présence des forces de l'ordre, démarre en trombe et fonce en direction d'un des gendarmes. "Ce dernier procède aux sommations réglementaires, en vain. Il est contraint de s'écarter sur le côté afin d'éviter d'être percuter par le véhicule. A cet instant, le gendarme tire à deux reprises en direction du pneu avant-gauche", relate la gendarmerie sur sa page Facebook.
.
Le conducteur accélère, et son véhicule percute à grande vitesse le portail de l'entreprise et débouche à hauteur d'un gendarme posté à cet endroit. "Celui-ci fait feu à trois reprises latéralement, à hauteur de l'aile arrière gauche et vers le bas de caisse de la voiture", indiquent les enquêteurs.

Le véhicule prend la fuite en direction de Gisors. Il sera retrouvé peu après à Vaudancourt (Oise) où est dérobé avec violences un autre véhicule chez un particulier, à bord duquel les malfaiteurs présumés prennent la fuite. 

"Aucun blessé n'est à déplorer chez les forces de l'ordre, ni apparemment chez les malfaiteurs", précise la gendarmerie.

Une enquête pour "tentative d'homicide sur agent de la force publique et cambriolage" a été ouverte, sous la direction du parquet d'Evreux. Elle est confiée au groupement de gendarmerie de l'Eure et à la section de recherches de Rouen.











Publicité.



PUBLICITE







S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE








Suivez-nous sur Facebook