Publicité.



Le voisin ne dormait pas : trois cambrioleurs interpellés en pleine nuit dans un pavillon


Publié le Dimanche 5 Janvier 2014 à 11:46 l Actualisé le 06/01 - 22:39


C'est dans cette habitation que deux des cambrioleurs ont été interpellés à Amfreville-la-Mivoie. Ils ont pénétré à l'intérieur après avoir fracturé la vitre de la porte d'entrée (Photo : DR)
C'est dans cette habitation que deux des cambrioleurs ont été interpellés à Amfreville-la-Mivoie. Ils ont pénétré à l'intérieur après avoir fracturé la vitre de la porte d'entrée (Photo : DR)
SEINE-MARITIME - C'est encore grâce à la vigilance d'un voisin qu'une équipe de cambrioleurs a été interpellée en flagrant délit à Amfreville-la-Mivoie, dans la banlieue proche de Rouen.

Les Faits. Il est autour de 4 heures ce dimanche 5 janvier. Un appel parvient au 17 (police secours) à l'hôtel de police de Rouen. Un témoin signale la présence suspecte d'au moins trois individus rôdant autour d'un pavillon voisin du sien, rue François-Mitterrand à proximité des quais de la Seine. Il décrit précisément la scène au téléphone : deux d'entre eux ont pénétré dans l'habitation après avoir brisé la vitre de la porte d'entrée et un troisième semble faire le guet.

Il s'empale en escaladant une grille

Deux équipages de la brigade anti-criminalité (BAC) arrivent sur place. Ils se positionnent, afin de laisser aucune chance aux cambrioleurs de prendre la fuite. A l'arrivée des policiers en civil, le guetteur alerte ses complices. Ces derniers sautent alors par la fenêtre et détalent à toutes jambes poursuivis par les fonctionnaires. L'un est rattrapé rue Lemaire alors qu'il tente de se planquer dans le jardin d'une propriété, le second est récupéré les mains empalées en haut de la grille d'une propriété qu'il escaladait. Le troisième réussit à s'enfuir.

L'un des cambrioleurs a été récupéré par les policiers alors qu'il était agrippé à la clôture de cette résidence. Il était blessé aux mains (Photo : DR)
L'un des cambrioleurs a été récupéré par les policiers alors qu'il était agrippé à la clôture de cette résidence. Il était blessé aux mains (Photo : DR)
Sur les deux suspects, les enquêteurs découvrent deux couteaux et un sachet de résine de cannabis. Un revolver à air comprimé est également retrouvé : l'un des jeunes gens s'en était débarrassé lors de la course-poursuite.

Ils déclinent de fausses identités

Placés en garde à vue, les trois mis en cause âgés d'une vingtaine d'années ont refusé de décliner leur identité. L'un d'eux a simplement affirmé être né en 1992, être d'origine tunisienne et sans domicile fixe. Le deuxième a également donné une fausse identité, mais grâce aux empreintes digitales les policiers ont pu établir leur véritable identité. Les deux individus sont en vérité en situation irrégulière et font l'objet l'un comme l'autre d'un arrêté de reconduite à la frontière. Leur garde à vue a été prolongée de 24 heures.

Mais alors que les fonctionnaires de la permanence judiciaire procèdent aux auditions des deux interpellés, un troisième homme est arrêté sur les lieux du cambriolage, cette fois par la victime de retour chez elle et intriguée de voir cet homme rôder autour de son pavillon. Il s'agissait en fait de l'individu en fuite qui était revenu, au volant d'une Twingo, sans doute dans l'intention de récupérer un objet compromettant. 





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE