Publicité.



Résine de cannabis, héroïne, armes, argent liquide, véhicules et motos... saisis par les gendarmes à l'issue de 8 mois d'investigations. Dix des dix-huit suspects interpellés ont été mis en examen, six sont incarcérés.

Le trafic de drogue alimentait un réseau d'économie souterraine : 18 interpellés en Normandie


Publié le Vendredi 13 Mai 2016 à 09:33 l Actualisé le 13/05 - 22:01


32 kg de résine de cannabis et d'héroïne ont été saisis. Ainsi que trois armes de poing et 110 000 euros en espèce (Photo@Gendarmerie)
32 kg de résine de cannabis et d'héroïne ont été saisis. Ainsi que trois armes de poing et 110 000 euros en espèce (Photo@Gendarmerie)
Un important trafic de stupéfiants, alimentant l'économie souterraine dans la Zone de sécurité prioritaire (ZSP) de Rouen, vient d'être anéanti. Dix-huit suspects, impliqués de près ou de loin dans ce réseau, ont été interpellés par la gendarmerie au terme de huit mois d'enquête. Résultat : 32 kg de résine de cannabis et d'héroïne ont été saisis. Ainsi que trois armes de poing et 110 000 euros en espèce. 

Les faits. En septembre 2015, une enquête d'une unité de la compagnie de gendarmerie départementale de Rouen sur un vol de véhicule mettait rapidement en évidence des éléments laissant supposer l'existence d'un trafic de stupéfiants autour de la commune de Duclair, en Seine-Maritime.

Les gendarmes de la brigade des recherches de Rouen initient alors une enquête préliminaire qui permet de matérialiser une véritable association de malfaiteurs avec de nombreux protagonistes. Les éléments d'enquête rassemblés provoquent l'ouverture d'une information auprès d'un juge d'instruction de Rouen.

Les enquêteurs poursuivent alors leurs investigations sur commission rogatoire qui leur est délivrée en décembre 2015. Le Groupe d'Intervention Régional (GIR) de Rouen, composé de fonctionnaires de police, de militaires de la gendarmerie mais également d'un inspecteur des douanes et d'un inspecteur des impôts, est alors co-saisi afin d'établir l'enquête patrimoniale des mis en cause.

Opération d'envergure :
18 suspects interpellés


Les investigations techniques, les surveillances et filatures permettent d'établir l'organisation du réseau implanté « en pleine campagne » et directement lié à la Zone de Sécurité Prioritaire de Rouen (ZSP).

"Le travail de longue haleine permet d'identifier les principaux acteurs de ce trafic, particulièrement prudents et qui procèdent en fait à des livraisons régulières de différents produits stupéfiants (cannabis, héroïne, cocaïne) sur toute la région Normandie (Seine-Maritime, Eure, Orne,) allant jusqu'en Mayenne et en Ille et Villaine", détaillent les enquêteurs dans un communiqué.

Une opération d'envergure est déclenchée le 9 mai dernier à 6h. Un important dispositif est déployé pour la mener à bien : 100 gendarmes de deux pelotons spécialisés de protection de la gendarmerie (PSPG), d'unités des groupements de la Seine-Maritime et de l'Eure, sept équipes cynophiles de recherches de produits stupéfiants et de billets (3 de la gendarmerie, 2 des douanes et 2 de la police nationale), 20 gendarmes et policiers du GIR de Rouen et appuyés par une quinzaine de fonctionnaires de la police nationale de Rouen. Bilan : 18 suspects sont interpellés, dont 8 en zone de sécurité prioritaire (ZSP).

32 kg de cannabis et d'héroïne
et des armes de poing saisis


Les perquisitions permettent de découvrir et de saisir 30 kg de cannabis, 2 kg d'héroïne ainsi que 3 armes de poing de calibre 9mm. En outre, près de 110 000 euros en numéraire, 10 véhicules et 2 motos sont également saisis, "ce qui représente un coup fatal porté à l'organisation du réseau", estime la gendarmerie.

Après présentation des mis en cause devant le juge d'instruction, 10 d'entre eux ont été mis en examen dont 6 incarcérés.

L'enquête du juge d'instruction se poursuit jusqu'au jugement, mais à l'instant, la bande de malfaiteurs et le trafic de stupéfiant sont démantelés.

Près de 110 000 euros en numéraire, 10 véhicules et 2 motos sont également saisis, "ce qui représente un coup fatal porté à l'organisation du réseau", estime la gendarmerie.
Près de 110 000 euros en numéraire, 10 véhicules et 2 motos sont également saisis, "ce qui représente un coup fatal porté à l'organisation du réseau", estime la gendarmerie.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE