Le skipper d'un bateau de plaisance disparu en mer au large du Calvados


Dimanche 3 Août 2014 à 22:52 l Actualisé Lundi 4 Août 2014 - 00:37



Le canot tous temps de la SNSM "Sainte Anne des Flots" de Ouistreham a été engagé dans les recherches (Photo DR)
Le canot tous temps de la SNSM "Sainte Anne des Flots" de Ouistreham a été engagé dans les recherches (Photo DR)
Ce dimanche 3 août en fin de journée, les occupants d'une embarcation pneumatique ont signalé au Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Jobourg, via le Centre opérationnel d'incendie et de secours (CODIS14), que leur skipper, un homme de 50 ans propriétaire de l'embarcation, a fait une chute à la mer et a été immédiatement perdu de vue. 
 
Face à l'urgence de la situation, les pompiers du Calvados ont engagé plusieurs unités d'intervention dont l'Alizée 14 avec des plongeurs et des sauveteurs aquatiques.
 
Dans le même temps, le CROSS a sollicité l'hélicoptère de la sécurité civile du Havre Dragon 76 ainsi que les unités nautiques de la SNSM de Courseulles-sur-Mer (2 pneumatiques) et de Ouistreham (canot tout temps Sainte-Anne-des-Flots). 
 
La vedette de gendarmerie Pronoe, déjà en mer dans le secteur, a été également engagée dans le dispositif de recherches mis en place.
 
Après un peu plus d'une heure de recherches, Dragon 76, a été relevé par l'hélicoptère EC-225 de la Marine nationale, basé à Maupertus, tandis que l'ensemble du dispositif est continuellement adapté en fonction des calculs de dérive, par le CROSS et par le canot SNSM Sainte-Anne-des-Flots, désigné coordonnateur sur les lieux.
 
De leur côté, les quatre autres occupants du pneumatique de plaisance ont été conduits à la plage de Langrune-sur-Mer par la SNS1437 de Courseulles-sur-Mer, où ils sont pris en charge par les pompiers. Trois d'entre eux ont été admis en état de choc au Centre hospitalier universitaire de Caen.
 
A la tombée de la nuit, la zone de recherche ayant été couverte à plusieurs reprises par les nombreux moyens aériens et nautiques, et au terme du temps de disponibilité sur zone de l'hélicoptère de la marine, le préfet maritime a pris la décision d'interrompre les recherches.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com