Publicité.



Le couple a été interpellé ce jeudi matin. Il est actuellement entendu dans les locaux de l'antenne havraise du SRPJ de Rouen dans le cadre d'une enquête préliminaire pour "faux et abus de confiance" à la suite d'une plainte déposée par la ville du Havre.

Le régisseur des restaurants scolaires du Havre et son épouse placés en garde à vue


Publié le Jeudi 11 Juillet 2013 à 17:55 l Actualisé le 12/07 - 10:09


Le régisseur de la restauration scolaire est chargé d'encaisser et de gérer les frais de cantine à la charge des familles
Le régisseur de la restauration scolaire est chargé d'encaisser et de gérer les frais de cantine à la charge des familles
Le régisseur des restaurants scolaires de la ville du Havre (Seine-Maritime) et son épouse ont été placés en garde à vue ce jeudi matin 11 juillet dans les locaux de l'antenne havraise du Service régional de police judiciaire (SRPJ) où ils avaient été convoqués.

Plainte de la ville

Selon nos informations, S. et G. G., âgés respectivement de 64 et 61 ans, sont entendus dans le cadre d'une enquête préliminaire du parquet du Havre, à la suite d'une plainte pour "faux et abus de confiance" déposée par la ville du Havre il y a deux à trois mois.

Le régisseur, chargé d'encaisser les frais de cantines auprès des familles, est soupçonné d'avoir utilisé notamment le compte bancaire de la régie directe de la restauration scolaire à des fins personnelles. Le préjudice s'élèverait à plusieurs centaines de milliers d'euros, selon une source proche de l'affaire.

Les faits reprochés duraient depuis plusieurs années.

Quelques 8 500 élèves des écoles maternelles et primaires mangent chaque jour dans les cantines de la ville.



"Des faits graves", selon la mairie du Havre

Après la révélation par Infonormandie.com du placement en garde à vue du régisseur de la restauration scolaire, la mairie du Havre a publié, très tard dans la soirée de jeudi, un communiqué pour expliquer la genèse et les mesures qui ont été prises à l'encontre du gestionnaire, immédiatement après la découverte des faits dont il est soupçonné.

Voici le texte intégral du communiqué de la mairie du Havre :

"A l’occasion d’un contrôle administratif par les services municipaux, une suspicion de détournement de fonds publics a été mise a jour à la fin du mois de Mars au sein de la régie des cantines scolaires.

Les vérifications effectuées n’ont pas révélé d’anomalies dans le calcul des sommes réclamées aux familles pour le paiement de la cantine, le préjudice constaté concernant uniquement la Ville. Il est actuellement en cours d’évaluation.

Dès la découverte des faits, le fonctionnaire suspecté a été suspendu de ses fonctions et le Procureur de la République saisi. La Ville a immédiatement déposé plainte et espère que l’auteur de ces faits sera puni sévèrement. Actuellement, l'instruction judiciaire se poursuit.

Ces faits graves ont nécessité un contrôle approfondi et l’arrêt des comptes de la régie par la Direction Régionale des Finances Publiques. L’ensemble de ces opérations a entraîné de facto l’interruption des prélèvements bancaires automatiques dus par les familles (pour celles ayant choisi ce mode de paiement) au titre des mois de mars, avril et mai 2013.

Aujourd'hui, la régie a repris son fonctionnement normal. Afin de régulariser la situation, les prélèvements bancaires reprendront à compter du mois de juillet et interviendront :

le 8 juillet pour les mois de mars et avril,
le 6 août pour les mois de mai, juin, et les jours dus pour le mois de juillet.

Actuellement, 8000 enfants fréquentent quotidiennement les 67 cantines scolaires havraises. Le mode de paiement par prélèvement bancaire a été choisi par seulement 1800 familles."





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE