---

Le mystère de la Twingo sur le toit et remplie de plumes, à Saint-Etienne-du-Rouvray


Publié le 23 Mars 2015 à 16:16 / Actualisé le 23/03/2015 - 23:47

Le mystère de la Twingo sur le toit et remplie de plumes, à Saint-Etienne-du-Rouvray
Un tas de plumes à l'intérieur et autour d'une voiture sur toit. Tel est le spectacle peu banal qu'un équipage de police-secours a pu observer en arrivant sur les lieux d'un accident de la circulation ce dimanche 22 mars, vers 6 heures, à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime).

Etonnement des policiers de ne trouver personne dans la Twingo immobilisée au milieu du carrefour formé par le Boulevard Lénine et la rue Olivier Goubert. Des recherches sont immédiatement entreprises : le conducteur est découvert errant à pied sur un chemin de halage à quelques dizaines de mètres de là. L'homme est blessé au front et au cuir chevelu ainsi que dans le dos. Sa doudoune est éventrée ... D'où l'explication des plumes retrouvées dans la Twingo et alentour. 

Victime d'une agression 

L'automobiliste, 37 ans et originaire de Saint-Etienne-du-Rouvray, ne semble pas dans son assiette. Il titube, a les yeux brillants et l'haleine chargée. Il s'aventure à raconter aux policiers qu'il a été victime d'une agression par des gens du voyage (un camp est tout proche). Pour compléter le tableau, il ajoute enfin qu'on lui a volé sa voiture... Curieusement, il a les clés dans sa poche.

Bref, au moment de souffler dans l'éthylomètre, il refuse catégoriquement. De même qu'il refuse d'être soumis à un dépistage par prélèvement sanguin à l'hôpital. L'homme est finalement placé en cellule de dégrisement puis en garde à vue pour conduite sous l'empire d'un état alcoolique, défaut de maitrise et refus de se soumettre à l'imprégnation alcoolique.

Il est reparti de l'hôtel de police libre mais avec une procédure qui lui vaudra de venir s'expliquer à la barre du tribunal correctionnel de Rouen d'ici quelques semaines.











Publicité.



PUBLICITE







S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE








Suivez-nous sur Facebook